La Dame en Noir : Focus sur le roman à l'origine du film

Début du XXe siècle. Arthur Kipps, un notaire trentenaire, passe le réveillon de Noël en famille. Quand les fils de son épouse décident de passer la soirée à se raconter des histoires de fantômes, le passé, qu’il aurait préféré effacer de sa mémoire, rattrape Arthur. Submergé par ses souvenirs éprouvants, il décide de les coucher sur le papier.

La Dame en Noir : Focus sur le roman à l'origine du film

On découvre alors Kipps à un âge plus éloigné, sous les traits d’un jeune homme d’une vingtaine d’années, apprenti notaire ambitieux et sur le point de se marier. Le jour où son supérieur lui demande de se rendre dans un petit village éloigné appelé Crything Grifford, pour mettre en ordre les documents nécessaires afin d'établir l’héritage d’une vielle cliente qui vient de succomber, Kipps y voit sa chance d’obtenir une promotion et ainsi d’améliorer ses conditions de vie.

Alors qu’il assiste à l’enterrement de la défunte, le jeune homme est témoin d’une étrange apparition, celle d’une femme toute de noir vêtue et aux expressions haineuses. À partir de là, la sombre vision ne laissera plus Arthur en paix, surtout quand celui-ci décide de passer quelques jours dans le dantesque manoir de feue Madame Drablow…

Une admirable écriture mais guère de sensations fortes

Amateurs de Daniel Radcliffe et impatients de découvrir l’adaptation cinématographique de La Dame En Noir soyez en avertis, l’œuvre de Susan Hill est radicalement différente de celle acclimatée par la scénariste Jane Goldman pour le film de James Watkins. Certes, apparitions angoissantes et événements inquiétants instituent le roman de 1983, mais rien de bien terrifiant ! C’est là qu’on insistera sur les brillants talents de la scénariste du film à sortir le 14 Mars, qui a dû beaucoup modifier l’histoire pour la rendre cinématographiquement haletante.

La Dame en Noir : Focus sur le roman à l'origine du film

Ceci ne devrait pas vous décourager cependant de vous lancer dans la lecture de La Dame en Noir, qu’il faudrait, pour bien faire, davantage dissocier du film. Car le roman de Susan Hill reste une œuvre d’une extrême justesse, parfaitement construite et digne d’intérêt pour les aficionados de la lecture. Un agréable et petit moment à passer à travers 224 pages, et qui, on vous rassure, ne vous laisseront pas totalement insensible à quelques passages saisissants.

La Dame en Noir de Susan Hill – Editions L’Archipel – 18,50 €

=> Toutes les infos sur le film La Dame en Noir

Aurdey Soto (13 Mars 2012)

Gratuit. Recevez l'essentiel de l'actualité Cinéma chaque semaine



Sélection d'articles sur le même thème :

Vos commentaires

 

    A la une

    A la une actuellement