Les Tontons Flingueurs de A à... V

lundi 18 avril 2011 - 16:13 | Alire
« C’est du brutal ! », un vrai bouquin avec du contenu qui vaut son pesant de cacahuètes ! Et oui, il faut y mettre la verve. Ce livre est un hommage non pas à un « film culte » mais bien à « un chef d’œuvre » comme le souligne son auteur (et premier fan) Stéphane Germain. Ce spécialiste du cinéma de Michel Audiard mène une enquête approfondie chez Fernand et ses acolytes, accompagné de l’illustrateur Géga.

Le Dico des Tontons Flingueurs


En librairies depuis le 7 avril, ce véritable petit décodeur du film Les Tontons Flingueurs offre un panel d’astuces et d’infos inédites sur le film, pour le plaisir des plus grands fans ! Car oui, attention, il faut être connaisseur pour parcourir ce petit dictionnaire. N’est pas amateur des tontons flingueurs qui le veut, d’ailleurs le quizz des premières pages teste vos connaissances.

Sous forme d’abécédaire, Le Dico Flingueur des Tontons nous parle d’Audiard en passant par Jean Lefèbvre, Charles Regnier pour terminer sur les frères Volfoni. De la personne au personnage, du lieu fictif au lieu mythique, tout y passe. Un vrai petit pèlerinage pour les nostalgiques « de la France des Trente Glorieuses».

Magistralement illustré par les caricatures (scènes inédites) de Géga, ce livre n’est ni un fourre-tout d’anecdotes sans intérêt, ni un énième ouvrage sans surprises. L’auteur s’est attelé à nous faire entrer dans l’univers du fameux tandem Georges Lautner - Michel Audiard (auteurs de quatorze projets ensemble) en écrivant des biographies « parallèles » qui sonnent comme des déclarations d’amour au cinéma de « mauvais garçons».
Le Dico des Tontons Flingueurs


Une enquête au cœur de la bande du Mexicain

Au fil de la lecture, on apprend par exemple qu’Audiard, génie de la rhétorique, était mal à l’aise avec les dialogues amoureux, préférant le cynisme propre à ses personnages fétiches. Il n’aura donc jamais écrit que pour des hommes. Par la suite, on se réjouit d’avoir (enfin) quelques bonus sur le film avec des extraits de dialogues coupés au montage. Puis, au détour d’une page, on obtient quelques révélations sur des personnages inventés ou encore sur leurs interprètes dont la vie « à la ville » était parfois plus sordide qu’à l’écran.

Les petits défauts et clins d’œil ne sont pas épargnés pour autant. Stéphane Germain nous explique par exemple pourquoi il a fallu doubler des acteurs pourtant français. Il décortique un scénario parfois bourré d’incohérences. Enfin, il nous montre comment le réalisateur a su composer avec la contemporanéité, d’où l’allusion au référendum en début de film rappelant les facéties de De Gaulle sur le suffrage universel.

Bien au-delà du fond, la forme est tout aussi remarquable. L’ouvrage arbore des dessins plus que réalistes et nous rappelle à quel point ces « gueules », aujourd’hui disparues, manquent au cinéma français. Le format est simple avec des textes écrits sur le ton de l’humour mais transpirants l’admiration. Enfin, la dernière partie du livre nous propose un petit panorama des œuvres filmographiques dialogués par Audiard, au grand bonheur des amateurs qui méconnaitraient ou voudraient simplement découvrir d’autres échanges argotiques uniques.

Le Dico des Tontons Flingueurs


Le Dico Flingueur des Tontons est indéniablement l’hommage d’un grand amoureux des textes hilarants d’Audiard, véritable magicien des mots qui savait manier et mélanger toutes les formes de langages. À tous ceux qui rangent ce film au premier rang de leur dvdthèque ou à ceux qui pensent avoir manqué le coche en ne connaissant pas le film, courrez vite dans les librairies, vos pupilles en seront ravies.

Le Dico Flingueur des Tontons par Stéphane Germain et Géga, aux éditions Hugo & Cie, 12,95 euros.

Mélissa Mari (18 Avril 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter