CommeAuCinema

Affaire Baldwin/Sabourin: un juge new-yorkais refuse de classer l'affaire

Un juge new-yorkais a refusé mercredi de classer la plainte d'Alec Baldwin contre la comédienne québécoise Geneviève Sabourin, accusée de harcèlement par l'acteur américain.
L'avocat de la Québécoise, Maurice Sercarz, avait demandé le 26 juillet que les charges soient abandonnées, les estimant trop vagues. Mais le juge Marc Whiten "a indiqué que c'était refusé", a déclaré l'avocat à l'AFP après l'audience de mercredi.

Mme Sabourin avait été autorisée à ne pas s'y présenter et n'était pas là.

Une nouvelle audience est prévue le 27 novembre.

Si les deux parties n'arrivent pas à se mettre d'accord, "il y aura procès", a également indiqué M. Sercarz, tout en ajoutant qu'il restait "optimiste".

Geneviève Sabourin, 40 ans, avait en mai affirmé que cette affaire relevait d'une "incompréhension", et ajouté avoir confiance en la justice américaine. Elle avait affirmé n'avoir "commis aucun crime".

Elle avait été arrêtée le 8 avril dernier, après une plainte pour harcèlement d'Alec Baldwin, star du feuilleton "30 Rock" qui s'est récemment marié.

Alec Baldwin, 54 ans, accuse Mme Sabourin de lui avoir envoyé de très nombreux courriels. Elle lui dit qu'elle l'aime, qu'elle veut qu'il soit son mari... et l'aurait menacé d'une "guerre destructrice" s'il refusait de la voir. Elle était même venue jusqu'à son appartement de Greenwich Village à New York, pour essayer de le voir et dans sa maison de vacances des Hamptons.

Il y a "un nombre élevé" de textos et de courriels qui ont fait "l'aller-retour" entre les deux acteurs, avait insisté en juillet Maurice Sercarz, en demandant l'abandon des poursuites.

Alec Baldwin aurait initialement rencontré Mme Sabourin sur le tournage d'un film d'Eddie Murphy, "Les aventures de Pluto Nash", en 2002. Elle travaillait dans l'équipe chargée de la promotion du film.

Il l'aurait ensuite revue pour un dîner en 2010, pour lui donner des conseils professionnels, selon la plainte initiale, une précision qui a depuis disparu.

La justice lui a interdit de tenter de contacter l'acteur américain "par écrit, par téléphone ou en personne". "Vous risqueriez de vous retrouver en prison, vous avez bien compris?", avait souligné le juge le 26 juillet.



© 2012 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Gratuit. Recevez l'essentiel de l'actualité Cinéma chaque semaine

Vos commentaires

 

    A la une

    A la une actuellement