CommeAuCinema

Des menaces pèsent sur l'exception culturelle selon Aurélie Filippetti

La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, qui a confié à Pierre Lescure une mission sur l'adaptation des secteurs culturels au numérique, a estimé mercredi que des "menaces" pesaient sur l'exception culturelle, dans un entretien à l'AFP.
"Il y a des menaces sur les mécanismes qui ont permis à la France de financer les différents secteurs de la culture depuis 30 ans : le livre, le cinéma, la musique et même la presse", a déclaré la ministre.

Pierre Lescure doit mener une mission pilotée par le ministère de la Culture sur l'"acte II de l'exception culturelle" face aux enjeux du numérique. Il rendra ses préconisations en mars 2013.

"Toutes les questions qui ont trait aux contenus numériques et aux pratiques culturelles sont dans le champ de la mission. Il faut redéfinir les instruments d'une politique culturelle numérique nationale et surtout dans un cadre européen", a estimé Mme Filippetti.

"Le but, c'est de ne pas avoir une approche par filière ou par métier, comme ça a été trop souvent fait, mais bien de pouvoir envisager les choses en terme d'enjeux communs", a-t-elle expliqué.

La ministre a notamment cité le fait que la France devait faire "prévaloir" devant la Commission européenne l'idée que la culture devait bénéficier de "mécanismes spécifiques" et ne pas être soumise "aux règles de la concurrence au sens strict du terme".

Concernant Hadopi, dont l'avenir sera débattu dans le cadre de la mission, Mme Filippeti a jugé le résultat "bien mince".

"Dans un contexte budgétaire serré, il faut avoir un souci d'efficacité, de réconciliation entre les artistes et les publics et trouver des solutions qui soient réelles, et qui permettent vraiment de financer la création et non plus se payer de mots", a-t-elle dit.

(18 Juillet 2012 - AFP)

© 2012 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Gratuit. Recevez l'essentiel de l'actualité Cinéma chaque semaine



Sélection d'articles sur le même thème :

Vos commentaires

 

    A la une

    A la une actuellement