Bande-Annonce Anatomie

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Un film de , avec SYNOPSIS :
Pour Paula, brillante étudiante en médecine, un rêve se réalise. Elle a été sélectionnée pour suivre les cours d’anatomie du très réputé professeur Grombek, à Heidelberg. Cependant, l’enthousiasme cède vite la place à l’angoisse lorsqu’elle découvre sur la table de la salle de dissection un jeune homme qu’elle a vu vivant la veille encore… Malgré les menaces et les tentatives d’intimidation, elle décide de mener son enquête et découvre un mystérieux cercle secret dans l’enceinte de la respectable université. Peu à peu, elle approche de ce qui se trame dans l’ombre, mais sa vie est maintenant directement menacée… LES BONUS DVD : - Teaser et bande-annonce - Commentaire audio du réalisateur - Scènes coupées (commentées par le réalisateur) - Clip vidéo : "My Truth", de Anna Loos - Making of - Documentaire sur les FX - Photos du film - Menus photoshooting - Comparaisons storyboards/film - Interviews - Biographies et filmographies L’AVIS DE LA PRESSE : Première : " Si le cœur de l'intrigue rappelle vaguement LES RIVIERES POURPRES, le scénario est beaucoup plus solide. Il permet au réalisateur (dont c'est le second long-métrage) de faire monter la paranoïa en jouant sur les contrastes et en alternant faux-semblants et vraies horreurs (…). C'est carrément du divertissement carré, et plus substantiel que les productions américaines du même genre." G.D. (Article entier disponible dans Première N°291, p.83) Ciné Live : " Le réalisateur redoutait-il d'illustrer un scénario plus ambitieux, propre à nourrir une polémique et fort de références historiques ? Probable. Ramené à un récit du calibre modeste de SOUVIENS-TOI… L'ETE DERNIER et de URBAN LEGEND, le projet ANATOMIE verse par conséquent dans les clichés les plus prévisibles, les effets les plus téléphonés. Bas du plafond, le film offre tout de même deux ou trois séquences bien macabres, d'un Grand Guignol d'une cruauté stupéfiante." Marc Toullec (Article entier disponible dans Ciné Live N°46 p.68) Chronic’art: " Petit thriller qui lorgne sans vergogne vers le grand modèle américain, Anatomie cumule les qualités et les défauts du genre auquel il n'apporte rien, si ce n'est le dépaysement d'une variante exotique. À côté des piètres tentatives françaises - Six-pack, Promenons-nous dans les bois, Les Rivières pourpres-, le film de Ruzowitzky apparaît quand même comme une transposition allemande plutôt honorable du récit centré sur les méfaits de seria-killers (…). Si l'intrigue d'Anatomie cultive son lot d'invraisemblances -les nombreux cadavres qui circulent sans que personne ne s'en inquiète, le courage un brin inconscient de l'héroïne qui cherche à chaque fois le danger-, la mise en scène est suffisamment rythmée pour que l'on se laisse aller à adhérer à ces péripéties. Calquée sur les classiques de l'horreur made in Hollywood, la réalisation de Ruzowitzky en a retenue les efficaces "trucs et astuces" pour faire sursauter le spectateur dans son fauteuil." Elysabeth François (Article entier disponible sur le site de Chronic’art)
Remonter