Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MTk4OXwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBBdmFudCBsYSBudWl0

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MTk4OXwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBBdmFudCBsYSBudWl0" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Avant la nuit

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Peu après sa naissance, le 16 juillet 1943 à Cuba, Reinaldo Arenas est abandonné par son père. Il part vivre avec sa mère à la campagne, dans la ferme de ses grands-parents. En 1958, toute la famille déménage à Holguin. Bien qu'encore adolescent, Reinaldo rejoint Castro et ses troupes, partis renverser le dictateur Fulgencio Batista. Grâce au triomphe de la Révolution, Reinaldo participe à l'ambitieux programme d'éducation de la jeunesse du nouveau gouvernement cubain. En 1962, Reinaldo entre à l'université de La Havane. Alors qu'une révolution sexuelle se profile, il rencontre Pepe Malas qui l'introduit dans le milieu homosexuel. En parallèle, il s'inscrit à un concours d'écriture et trouve un emploi à la Bibliothèque Nationale. Il devient alors ami avec les écrivains cubains les plus célèbres, dont Virgilio Pinera et José Lezama. À l'âge de 20 ans, il écrit son premier roman, Celestino antes del alba, récompensé par le deuxième prix lors du concours national Cirilo Villaverde. Ce roman est le seul d'Arenas à avoir été publié dans son pays natal. Quand la révolution culturelle passe en phase répressive, Arenas voit les écrivains renoncer à leurs écrits et les homosexuels, déclarés "déviants", envoyés dans les camps de travaux forcés. Malgré l'étau qui se resserre, Reinaldo continue d'écrire. Son second roman Un Monde Hallucinant passe clandestinement la frontière cubaine et est publié en France. La guerre est ouverte avec le gouvernement de Castro. Il est alors sujet à de continuelles persécutions. La police confisque ses ouvrages et menace ses amis. En 1973, il est accusé à tort d'attentat à la pudeur et se fait arrêter. Il s'échappe, se fait reprendre et est alors conduit au tristement célèbre pénitentier d'El Morro. Il tente de faire sortir clandestinement ses écrits de prison, mais ses lettres son interceptées. À sa sortie d'El Morro, sans ressource, un ami lui trouve une chambre d'hôtel. Il rencontre le jeune Lazaro Gomez Carriles avec qui il se lie d'une grande amitié. En 1980, Castro autorise les homosexuels, les malades mentaux ainsi que les criminels à quitter Cuba par le port de Mariel. Reinaldo s'installe à New York. C'est alors pur lui le commencement d'une vie d'exilé sans ressources dans la métropole américaine. Pourtant, Reinaldo garde l'espoir et la rage de vivre. Quelques temps après, il contracte le virus du sida et livre une course contre la mort pour parachever son œuvre…
Remonter