Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MzM0N3wjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBDb250cm9sZSBkJ2lkZW50aXRl

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MzM0N3wjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBDb250cm9sZSBkJ2lkZW50aXRl" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Controle d'identite

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Un film de , avec Julia Hummer, , Richy Müller, Bilge Bingul et Günther Maria Halmer. SYNOPSIS Depuis que Jeanne est toute petite, elle vit de façon clandestine avec son père et sa mère sur les plages du Portugal. Elle n'a jamais eu de contact avec le monde extérieur. Alors que ses parents sont en train d'obtenir une identité légale au Brésil, Jeanne risque de tout perturber à cause d'une amourette. - Sélectionné à la 57° Mostra de Venise 2000 ; à Rotterdam, Goteborg, Vienne, Thessaloniki. - Meilleur Film allemand, Prix de la Critique Internationale FIPRESCI. - Grand Prix du Festival de Valenciennes 2001 - Prix Canal Jimmy L’AVIS DE LA PRESSE : Libération : " La froideur de la mise en scène, l'opacité psychologique des personnages, l'étrangeté des décors, tout se tient le temps d'un récit blême qui représente l'Allemagne sous l'aspect d'une planète austère, verrouillée, qui n'en finit plus de liquider les fantômes de son passé." Didier Peron (article entier disponible sur le site de Libération) Télérama : " Maîtrisé, ce premier film témoigne ainsi d'un renouveau paradoxal du cinéma allemand : les yeux dans le rétroviseur, le réalisateur regarde son pays comme un tas de cendres refroidies, mais avec une acuité prometteuse." Louis Guichard (article entier disponible sur le site de Télérama) Les Inrocks : " Souvent sur le fil du trop explicite, le film n'y tombe jamais, car il sait décaler la gravité inéluctable de son discours et son apparente rigidité formelle au profit d'un véritable bonheur de récit, joliment incarné dans une sensualité non agressive qui sied aux initiations comme fins de partie. " Frédéric Bonnaud (article entier disponible dans Les Inrocks n°344, page 60)
Remonter