Bande-Annonce Corps à corps

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Un film de et avec , , Clément Brilland, . SYNOPSIS : La vie du jeune fils d'une strip-teaseuse et d'un solitaire endurci qui s'étaient rencontrés lors d'un terrible accident de voiture semble menacée… L'AVIS DE LA REDACTION : Pour leur premier long-métrage, , réalisateur de nombreux clips et d’un court très primé, et , assistant puis réalisateur pour la télévision et le cinéma, nous offrent un thriller hors du commun et dérageant. Si la première moitié du film paraît "à l’eau-de-rose" dans sa mise en scène et sa photographie, la seconde, où le scénario part dans des faits intriguants, est beaucoup plus captivante. Le suspense monte en effet au fur et à mesure, pour nous offrir au final un thriller psychologique angoissant, interprété par des acteurs de choix : qui prouve une fois de plus l’étendu de son talent, et , très juste dans cette femme sourde prise au piège, enfermée. Restant dans des registres très classiques, voir scolaires, les deux réalisateurs maîtrisent parfaitement les codes du film à suspense. Si, visuellement, les choix esthétiques peuvent en surprendre plus d’un (on aime ou on n'aime pas voir courir sur un parterre de pétales de fleurs rejoindre son bien aimé…), l’histoire et son traitement très rigoureux ne vous laisseront probablement pas indifférent. Bien que plusieurs séquences soient inutiles et frôlent parfois le téléfilm dans leur mise en scène (le petit Jeannot, devenu grand, sur la tombe de son père…), elles passent relativement inaperçu tant vous serez surpris et horrifiés par la folie de Marco Tisserand. On ne vous en dira pas plus… âmes sensibles d’abstenir : si vous fermez les yeux dès que cela devient un peu étrange, vous risquez de ne voir du film que son côté assez guimauvesque… Si, par contre, vous n’avez pas peur du vrai thriller psychologique dont on sort interrogatif, vous ne serez sûrement pas déçu par ce premier film assez prometteur. Amélie Chauvet PROPOS DE ARTHUR EMMANUEL PIERRE ET La génèse du film : "On avait dejà un projet assez avancé, mais il était vraisemblablement trop ambitieux pour un premier film : un récit de survie en haute mer, coûteux et compliqué à monter. On s’est dit qu’il fallait repartir sur autre chose…" Arthur Pierre : "Je me souviens très bien du jour où j’ai trouvé quelle histoire raconter : c’était le samedi 2 janvier 1999 à 15h15 sur la nationale 20 en voiture sous la pluie stoppé à un feu rouge ! Ca faisait deux semaines que je cherchais une idée et en une seconde c’est comme si toutes les pièces du puzzle se mettaient enfin en place." PROPOS DE Le scénario "Ce qui m’a séduit dans le scénario c’es que c’était un vrai rôle dans une vraie histoire, avec dans chaque scène, quelquechose à défendre et à faire passer : l’émotion qui s’en dégageait, sa construction implacable et sa dimension cinématographique donnait vraiment envie de s’investir en tant que comédienne… J’ai donc tout de suite rencontré François et Arthur qui m’ont donné le rôle." Réalisation en duo "Arthur et François ont une façon tr !s particulière de fonctionner ensemble. Le premier est très attaché à ce que raconte l’histoire, l’autre s’accroche davantage à sa dimension visuelle. Mais il est très agréable d’avoir deux interlocuteurs." Le personnage "Laura est une fille paumée, avec pour seule amie Doris. J’ai essayé, pour qu’elle soit un peu crédible, d’en faire une fille un peu innocente, voire naive. Si elle avait eu plus de présence d’esprit, elle n’aurait peut-être pas cru tout ce que lui racontait Marco. A la fin du film, Laura a fondamentalement changé : elle ne sera plus jamais comme avant, et ce mélange de volonté et de sensibilité lui permettra de mener une existence plus sereine." PROPOS DE Le scénario "A chaque page, j’avais le sentiment d’être emmené quelque part, sans savoir où. Chaque page amenait une autre voie possible ; on va au cinéma pour ça : pour être happé par quelque chose et perdre tous ses repères. Même dans les films d’aventure. Il est rare d’être perdu, de ne pas repérer les codes propres au genre." Le personnage "Je ne suis pas là pour juger mon personnage, pour dire " il est bon " ou " il est mauvais " Moi je dis " il est ". Il faut qu’il existe. Je n’ai pas de pudeur de sentiments. Pour moi, c’est le même travail entre Daniel de Ca Commence Aujourd'Hui et Marco de CORPS A CORPS, essayer de se mettre à la place de quelqu’un. Marco est un type qui se débat, seul dans son coin, et qui va à sa propre perte. Ce qu’il imagine, c’est le seul moyen, selon lui, de retrouver son bonheur disparu." FICHE ARTISTIQUE Laura Bartelli : Marco Tisserand : Petit Jeannot : Clément Brilland Doris : Institutrice : Yolande Moreau Docteur Azzeri : FICHE TECHNIQUE : Réalisation: Scénario: Directeur de la photo: Giovanni Fiore Coltelacci Production: Cinémane Films, Carrere Group, France 3 Cinéma Distribution: Pathé Distribution Compositeur: Alexandre Desplat L'AVIS DE LA PRESSE : Studio Magazine : " Maîtrisant à la perfection les règles classiques du suspense, et jouent savamment avec nos nerfs ! " Thomas Baurez (article entier disponible dans Studio Magazine n°188, page 34) Première : " Y a t-il quelqu’un pour sauver le scénario de l’invraissemblance dans laquelle il patauge ? Pas grand monde, hélas. " Sophie Grassin (article entier disponible dans Première n°314, page 56) Les Inrocks : " Parti sur des prémisses policières bien menées, ce film de genre tombe dans le grand-guignol. " Jean-Baptiste Morain (article entier disponible dans Les Inrocks n°386, page 52)

Autres vidéos (2 vidéos)

Remonter