Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=Mzg3ODV8IyMjfDB8IyMjfEJhbmRlIEFubm9uY2UgRGVhciB3ZW5keQ==

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=Mzg3ODV8IyMjfDB8IyMjfEJhbmRlIEFubm9uY2UgRGVhciB3ZW5keQ==" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Dear wendy

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

nous revient avec une vision complètement nouvelle qu’il réussit aussi bien intellectuellement que viscéralement. Le mélange des imaginaires pour une histoire d’amour entre un jeune homme et son revolver. Vinterberg avec à l’écriture, nous concocte une fascinante allégorie sur le pouvoir corrupteur de l’invention la plus mortel de l’homme. Dick, 18 ans et solitaire, vit dans une petite ville minière. Alors qu’un jour un petit revolver tombe entre ses mains il se sent irrésistiblement attiré et ceci malgré ses convictions profondément pacifistes. Ensemble avec ce nouvel ami, il va bientôt convaincre les autres jeunes désœuvrés de la ville de le rejoindre dans un club secret « Les Dandys », club basé sur les principes du pacifisme et des armes. Malgré leur foi dans la règle première du Dandy – ne lève jamais ton arme – bientôt les membres du club vont se trouver dans une situation difficile lorsqu’ils réalisent que les règles sont faites pour être brisées. Dear Wendy possède cette créativité audacieuse, ce flot d’idées et de provocations, qui vous défient et vous satisfont tout a la fois. Tour à tour aventureux, ludique, théâtral et sérieux, cette combinaison de commentaires inspirés et mordants, cette rêverie cinématographique est une vision si singulière que chaque image explose d’imagination et d’idées. Avec cette splendide cinémathographie inspirée des photographies conversées des indiens d’Amérique de Edward Curtis, Vinterberg crée un luxuriant univers perdu dans le temps mais incroyablement actuel.
Remonter