Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MTUxNTkxfCMjI3wwfCMjI3xCYW5kZSBBbm5vbmNlIERldXggZGUgbGEgdmFndWU=

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MTUxNTkxfCMjI3wwfCMjI3xCYW5kZSBBbm5vbmNlIERldXggZGUgbGEgdmFndWU=" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Deux de la vague

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Deux de la vague est l’histoire d’une amitié, une vraie amitié, de celles qui finissent mal. 1950. Jean-luc Godard a vingt ans, François Truffaut deux ans de moins, ils se rencontrent par amour du cinéma. Bientôt, ils fréquentent les mêmes ciné-clubs, écrivent dans les mêmes revues, les Cahiers du cinéma et Arts. Quand le cadet devient cinéaste, avec Les quatre cents coups, qui triomphent à Cannes en 1959, il aide son aîné à passer à la réalisation, lui offrant son scénario, déjà intitulé A bout de souffle. Tout au long des années 1960, ils se serrent les coudes. Entre eux, Jean-pierre Léaud est comme un enfant aimé différemment par deux grands frères. Puis, il est déchiré, comme si ses parents se sépa- raient. C’est la politique qui divise les deux amis. Autour de 68, Godard s’engage dans la révolution et les films militants tandis que Truffaut poursuit son cinéma, le même cinéma coûte que coûte, vaille que vaille. Leur rupture est violente. Cette amitié et cette rupture forment un roman incarné du cinéma français. En revisitant les archives et les films des deux cinéastes, en feuilletant la presse contemporaine, Deux de la vague fait revivre une prodigieuse décade dont l’influence allait marquer le monde entier.
Remonter