Bande-Annonce Fahrenheit 9/11

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Avec son film " Fahrenheit 911 " nous livre ses réflexions sur l’état actuel de l’Amérique et nous explique notamment le rôle majeur qu’ont joué le pétrole et la cupidité après les attentats du 11 septembre. Dans ce film provocateur, raconte l’histoire comme personne n’a jamais osé la raconter, analyse les événements qui ont conduit les Etats-Unis à l’apocalypse du 11 septembre et nous dit pourquoi le pays est aujourd’hui en guerre. Prenant pour point de départ l’élection controversée de 2000, retrace l’improbable ascension d’un médiocre pétrolier texan devenu maître du monde libre. Puis il ouvre la boîte de Pandore du Président, révèlant les liens personnels et financiers qui unissent la famille Bush, ses associés, à la famille royale d’Arabie Saoudite et à la famille Ben Laden. Des liens si étroits que l’on peut se demander s’ils n’auraient pas permis aux membres de la famille Ben Laden de quitter le pays dans les jours qui suivirent le 11 septembre sans interrogatoire approfondi du FBI. constate le flagrant illogisme d ’un acte aussi contraire à la sécurité nationale alors que son pays se retrouve en état permanent d’alerte terroriste, et que les droits civils les plus fondamentaux sont menacés par le nouveau “Patriot Act”. Constat tout aussi incroyable, les frontières américaines rendues dangereusement “poreuses” faute d’aide budgétaire, tandis que l’administration Bush accorde d’énormes crédits pour financer une guerre à l’autre bout du monde… Lorsque la guerre éclate en Irak, observe avec une sensibilité extrême, mais aussi une rage contenue, les souffrances qu’elle provoque. Deux univers se répondent : l’Amérique profonde avec ses familles déchirées par la perte et les illusions perdues de soldats américains confrontés aux réalités du front irakien. Face à cette horreur, l’administration Bush crie victoire tout en préparant - comble du cynisme - la baisse des soldes des militaires et la diminution de leur couverture sociale. Et tandis que le Président parle de l’honneur de mourir pour l’Amérique, les recruteurs militaires sillonnent les quartiers défavorisés pour convaincre des lycéens de s ’enrôler. L’humour noir atteint des sommets lorsqu’on apprend que les leaders économiques mondiaux planifient le partage des profits issus de la souffrance humaine et du pétrole irakien grâce à l’argent et au sang du contribuable.
Remonter