Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MTY5Njk2fCMjI3wwfCMjI3xCYW5kZSBBbm5vbmNlIEdpZ29sYQ==

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MTY5Njk2fCMjI3wwfCMjI3xCYW5kZSBBbm5vbmNlIEdpZ29sYQ==" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Gigola

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Nous sommes à Paris en 1960. George, une jeune collégienne homosexuelle de 15 ans, tombe follement amoureuse d’un de ses professeurs, Sybil, 40 ans. Toutes deux vivront une liaison à la fois secrète et passionnée qui durera trois ans. Après le suicide de Sybil, George 19 ans, décide de ne plus jamais aimer personne et de brûler sa jeunesse aux réverbères d’une nuit sans aurore. George devient Gigola, une sorte de gigolo pour dames. Elle s’habille en homme, ne sort que la nuit, traite avec les souteneurs, se fait entretenir par des femmes riches et des prostituées, et fréquente quotidiennement les lieux nocturnes homosexuels de Paris. Elle arbore avec bonheur smoking, canne à pommeau en forme de serpent, et cravates à la Modigliani. Ses périples nocturnes nous mettent sur la route de Linda, Cora, Dolly, Dominique, Johanne, sans oublier Moune, la propriétaire du plus célèbre cabaret féminin de Paris, et Odette, la vieille milliardaire avide de plaisirs et friande de jeunes garçonnes… L’argent et l’alcool coulent à flot … Au fil des séquences, on voit apparaître les parents de George : le père, Monsieur Henry, joueur, charmeur, gigolo dans l’âme, la mère, Solange, soumise et pieuse, Tony, le séduisant voyou corse, Alice, la femme psychiatre, sosie de Sybil, et enfin David, le bébé de la nuit…
Remonter