Bande-Annonce Happy Accidents

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Collection CinéTalents Un film de , avec , , , Holland Taylor Film présenté en Compétition Officielle au Festival de Deauville 2000. SYNOPSIS :
HAPPY ACCIDENTS est une comédie qui rend hommage aux films de science fiction et en particulier au genre " voyage dans le temps ". Mais dans ce film, la réalité se situe à New York, de nos jours et les expériences passées et futures de confiance, d’engagement et d’abnégation sont mises à l’épreuve. Célibataire, se remettant tout juste d’une séparation, Ruby Weaver () est sur le point d’abandonner l’idée de trouver l’homme de sa vie lorsqu’elle rencontre Sam Deed (), un homme charmant tout juste arrivé de Dubuque, Iowa. Ils tombent très vite amoureux, tandis que leur relation prend un tournant mystérieux. Juste au moment où Ruby commence à savourer sa première histoire d’amour " saine ", Sam se met à raconter qu’il est un voyageur du temps et qu’il vient de l’an 2470. Avec les conseils de sa psy (Holland Taylor) et de sa meilleure amie (), Ruby devra décider si elle et Sam peuvent envisager le futur ensemble. Est-il vraiment celui qu’il lui faut ou bien simplement un doux rêveur à l’imagination débordante ? Mais il est vite trop tard : elle est déjà amoureuse. En peu de temps, les deux devront découvrir si l’amour peur changer leur destinée. L’AVIS DE LA REDACTION : Représentant méconnu du cinéma américain indépendant, remarqué en 1998 avec NEXT STOP, WONDERLAND (ET PLUS SI AFFINITES), signe ici une nouvelle œuvre originale, à la frontière de la science-fiction, ou qui, plus exactement, se situe quelque part sur la tangente entre délire supposé et réalité improbable… Une comédie romantique à souhait, qui débute sur les prémices d’une banale rencontre amoureuse, pour glisser doucement vers une sorte d’enquête psychanalytique, lorsque la belle Ruby décèle chez son nouveau compagnon de bien étranges comportements… S’agit-il de manipulation ou d’un simple rituel de séduction ? Sommes-nous en plein surnaturel ou bien dans l’imaginaire d’un psychopathe ? On ne le saura jamais vraiment, mais à l’instar de l’héroïne (ravissante , dans son rôle de " love victim " consentante), on aurait presque envie d’y croire… Filmé caméra à l’épaule, sur le mode de la déconstruction narrative, HAPPY ACCIDENTS parvient en effet à nous entraîner dans un troublant vertige. Une mise en scène stylisée, un jeu de l’esprit aussi subtil que déconcertant, qui n’est pas sans rappeler, par instants, Memento de Christopher Nolan (les deux films étaient en compétition à Deauville l’année passée) : de nombreux flash-backs, des images qui défilent en marche arrière… On relève bien sûr quelques invraisemblances, mais grâce à un scénario bien maîtrisé, a su trouver le juste équilibre entre fantaisie et gravité, évitant ainsi l’écueil de la lourdeur ou de l’absurdité. Le film soulève même, ça et là, quelques questions existentielles, autour de la notion de causalité temporelle : peut-on changer son destin par amour ? Y’a-t-il moyen d’inverser le cours des choses, d’échapper à la fatalité, de s’inventer une réalité parallèle ? Arrêt sur image. Review. Tout se joue peut-être au quart de seconde. La vie, la mort, pour le meilleur et pour le pire… Mais finalement, la grande force de HAPPY ACCIDENTS réside dans son absence de dénouement : à aucun moment le réalisateur ne nous livre la clef d’une intrigue qui, jusqu’au bout, reste en suspens, laissant toujours une alternative possible. Seule conclusion, esquissée en guise de " happy end " : la rencontre entre deux êtres ne serait-elle, au fond, que le résultat d’un " heureux accident "… ? Laurence Berger LE DVD : Image : 16/9 d'origine – Format 1.85 Son : Dolby stéréo Anglais Sous-titres : Français. Bonus : - Filmographies - Comprendre le film - Bandes annonces ENTRETIEN AVEC : Dans HAPPY ACCIDENTS, il y a un petit coté Dogme, non ? J’ai beaucoup aimé CELEBRATION (FESTEN), DANCER IN THE DARK… j’aime cette spontanéité… on a tourné HAPPY ACCIDENTS avec une caméra portée, ça laisse du champ aux comédiens, et beaucoup de possibilités au montage. Je voulais faire une comédie romantique avec un certain naturalisme. Mais je n’ai pas suivi les règles du Dogme (rires). Vous avez mis longtemps à écrire le film ? Non, ça été très rapide, je l’ai écrit pendant que j’écrivais pour Miramax un film à gros budget qui traînait en longueur, et j’ai écrit HAPPY ACCIDENTS un peu pour me détendre à mes heures perdues. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à l’écrire. Je ne connaissais pas grand-chose aux voyages dans le temps, j’ai donc fait beaucoup de recherche, sur Internet notamment on trouve beaucoup de chose. FICHE ARTISTIQUE : : Ruby Weaver : Sam Deed : Gretchen Tovah Feldshuh : Lillian Holland Taylor : Thérapeute Richard Portnow : Trip Sean Gullette : Mark Cara Buono : Bette Lianna Pai : Claire : Robin José Zúñiga : Jose Bronson Dudley : Victor Anthony Michael Hall : L'acteur célèbre FICHE TECHNIQUE : Ecrit et réalisé par : Producteur : Susan A. Stover Producteurs exécutifs : Jonathan Sehring ; Caroline Kaplann & John Sloss Directeur photo : Terry Stacey Montage : Costumes : Victoria Farrell Compositeur : Evan Lurie Directeur artistique : Gary Leib Découvrez LA COLLECTION CINETALENTS
Remonter