Bande-Annonce Harold Lloyd : programme de courts-métrages

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Troisième grand comique du cinéma muet américain avec Charlie Chaplin et Buster Keaton, Harold Lloyd est resté célèbre comme « l’homme aux lunettes d’écaille ». Dans ces trois courts-métrages, sommets du burlesque, il promène un personnage loufoque et casse-cou, une sorte de roi de la poursuite et du gag. Le prétexte est toujours le même : séduire la belle Mildred. Mais avec son innocence romantique, Harold se retrouve dans des situations toutes aussi cocasses et absurdes. Dans Le Manoir hanté, il se déguise en fantôme et se fait une peur bleue. Dans Oh, la belle voiture !, il se bat contre une automobile rétive et folle. Enfin, dans Voyage au paradis, Harold rate son suicide sans le savoir et, se croyant au paradis, finit par escalader un gratte-ciel en construction. Trois grands moments de cinéma réunis dans un programme exceptionnel. Viré À L'Ouest (An Eastern Westerner) Réalisé par Hal Roach (1920, USA, 23 min, N&B) avec Harold Lloyd Harold est un fils à papa qui passe son temps à semer la pagaille dans les bals de la grande ville. Puni pour son comportement irresponsable, il est envoyé à Piute Pass, dans l’Ouest américain, où il est mal vu de tirer deux fois sur le même homme au cours de la même journée. Dès son arrivée, il s’éprend de la fille de Tompkins « Babines de Tigre », chef des Anges Masqués, une bande de hors-la-loi qui fait régner la terreur en ville. Cet amour attire à Harold bien des ennuis et l’entraîne dans une folle course-poursuite digne des plus grands westerns… Oh, La Belle Voiture ! (Get Out and Get Under) réalisé par Hal Roach (1920, USA, 25 min, N&B) avec Harold Lloyd Harold se réveille en retard pour la représentation de la pièce dans laquelle il joue. Pour arriver à l’heure, il « emprunte » la nouvelle voiture qu’il n’a pas encore terminée de payer. Mais l’engin est récalcitrant et lui pose quelques soucis de mécanique, sans parler du code de la route (quelle contrainte !) que les policiers veulent à tout pris lui faire respecter. Harold se lance dans une folle course-poursuite où tout – absolument tout – est ligué contre lui. Arrivera-t-il à temps pour jouer le prince masqué aux côtés de sa belle, ou son rival va-t-il lui ravir la place ? Extraordinaire course de voiture contre le temps, Oh, la belle voiture ! est digne des meilleurs films burlesques. Reprenant une situation comique de l’époque (la voiture, symbole de la mécanisation des années vingt, qui résiste à la volonté du conducteur), Harold Lloyd compose un comique de corps extraordinaire, tonique et casse-cou. Le rythme est effréné, les gags défilent sans arrêt, et la voiture est indomptable. Un sommet ! Voyage Au Paradis (Never Weaken) réalisé par Fred Newmeyer et Sam Taylor (1921, USA, 29 min, N&B) avec Harold Lloyd Le médecin chez qui travaille Mildred n’a guère de clients. Pour conquérir la belle et arranger les choses, Harold simule dans la rue des guérisons miraculeuses avec la complicité d’un acrobate, ou provoque des chutes pour fourguer aux blessés l’adresse du médecin miracle. Mais comme toujours, Harold a un rival dans le cœur inconstant de Mildred. Et comme toujours, Harold adopte une solution extrême : le suicide. Ce qui n’est pas si facile à mener à bien… Voyage au paradis est l’un des derniers chefs-d’œuvre d’Harold Lloyd avant son passage aux longs-métrages. Le dernier tiers du film consiste en une séquence époustouflante où Harold évolue au milieu des poutrelles d’un gratte-ciel en construction. Ces acrobaties sont restées si célèbres que l’on associe généralement Harold Lloyd à des cascades vertigineuses faites à plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol, alors qu’en réalité, sur les quelques deux-cent films qu’il tourna, seuls cinq comportent ce genre de séquence. Alliant richesse de construction burlesque, comique au suspense prodigieux et cascades en tous genres, Voyage au paradis frôle la perfection, annonçant le grand succès qui fera entrer Harold Lloyd dans la légende : Monte là-dessus ! (1923).
Remonter