Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=NTM1NHwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBIeXBlciBOb+ts

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=NTM1NHwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBIeXBlciBOb+ts" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Hyper Noël

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Un film de avec , . SYNOPSIS :
Scott Calvin est Père Noël depuis déjà huit ans, et ses fidèles elfes s’accordent à dire qu’il est le meilleur de tous. Pourtant cette année, Scott a des problèmes. Sa hotte commence à lui peser et son contrat indique que s'il n’est pas marié avant Noël, il perdra son poste. Pour couronner le tout, il découvre que son fils, Charlie, ne mérite vraiment plus de figurer sur la liste des enfants sages… Décidé à rencontrer l'amour et à aider son garçon, Scott retourne chez lui, laissant un Père Noël adjoint mener les préparatifs au Pôle. Rapidement, le remplaçant se met à prendre de très étranges décisions… Pour Scott, c'est l'alerte rouge sur tous les fronts. Cette année, Noël s’annonce aussi magique que mouvementé ! L'AVIS DE LA REDACTION :
Presque dix ans après le très moyen Super Noel, Disney remet ça avec l'Hyper Noël. Déjà, ne vous attardez pas trop sur ce titre qui frise le ridicule. Ensuite, vous reprenez les mêmes acteurs, avec quelques rides en plus. Cette fois, le brave Papa Noël doit sortir de son Pôle Nord pour trouver une Mère Noël, sinon il n'aura plus le droit d'être le Père Noël. L'histoire, qui commence en plein préparatif de Noël dans un endroit féerique, aurait pu être un beau conte pour les fêtes. Malheureusement, le transforme en une histoire d'amour qui ne touchera certainement pas vos enfants. Certes, cette Love Story n'est pas présente tout au long du film – toute une partie se passe au Pôle Nord où le remplaçant de "Santa Clause" se mue en un affreux dictateur – mais elle est suffisamment longue pour ennuyer les plus jeunes. Le scénario s'embourbe alors dans du déjà vu et l'aspect féerique qui plait tant aux bambins s'efface progressivement. Le réalisateur a, par contre, repris quelques bons aspects comiques du premier opus, comme la transformation de Scoot Calvin en Père Noël, mais cette fois c'est dans l'autre sens. Scoot Calvin alias offre d'ailleurs une performance plus qu'honorable en endossant, à lui tout seul, trois rôles très différents surtout physiquement (il perd puis reprend 50kg entre le début et la fin du film!!!) . Il reste quoiqu'il en soit vraiment crédible en Père Noël. On ne peut pas en dire autant des enfants elfes du Pôle Nord qui sont tous assez médiocres, sûrement mal dirigé par . Cet HYPER NOEL vous donnera sûrement le sourire, vous fera parfois même rire , mais l'on reste bien loin du conte qui fera rêver vos enfants. Florent Dusséqué
LE DVD : Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85 Son : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français. Sous-titres : Anglais, Français.
Bonus : - Les commentaires audio du réalisateur - Le clip vidéo de la chanson " Santa Clause Lane " interprétée par Hillary Duff - Les scènes coupées au montage - Le bêtisier du film - Le jeu " Opération coffre à jouet " NOTES DE L’EQUIPE : Huit ans après le phénoménal succès de SUPER NOËL, l'homme en rouge et blanc revient dans de nouvelles aventures. Cette fois, il ne va pas avoir qu'un seul problème à régler… Brian Reilly, l'un des producteurs d'HYPER NOËL, confie : " Immédiatement après la sortie du premier film, la question d'un second chapitre s'est posée. Le public avait tellement aimé et nous avions tant de réactions positives que nous avons songé à une suite. Il fallait une bonne histoire, et que toute la famille puisse se retrouver… " Il était deux fois… Huit ans séparent les deux histoires. Tous les personnages forts reviennent et reprennent leur rôle. , qui interprète le rôle-titre, explique : "Nous avons pris notre temps. Il fallait écrire un bon scénario tout en conservant la magie et le climat particulier de cet univers. Au fil des années, j'ai été surpris de découvrir à quel point SUPER NOËL avait touché les gens. Je reçois encore des lettres... Il ne fallait pas trahir cela. Une suite pour le principe n'avait aucun intérêt. Nous voulions aller plus loin dans la connaissance des personnages et dans l'intensité de leurs aventures." Pour mettre en scène ce deuxième volet, c’est , spécialiste de la comédie, qui a été choisi. , producteur du film, confie : Avec des références comme " Friends " ou " Everybody Loves Raymond ", était l'homme de la situation. Le comique du film repose à la fois sur les dialogues et l'intrigue. Michael est très à l'aise avec cela. " L'intéressé commente : "Nous avons affaire à une comédie familiale débridée et très imaginative. Mon travail consistait à aider les comédiens et à mettre en valeur la folie de tout ce qui leur arrive." confie : "Travailler avec Michael est un bonheur. Il a su s'intégrer au groupe, capter l'esprit et le pousser à son maximum. Il aime rire et moi aussi. Autant vous dire que ce n'était pas triste !" Prendre 50 kilos tous les matins… "Sur le plateau, explique , nous avions coutume de dire que c'est Tim qui porte le rôle !" L'acteur commente : "Tous les matins, je passais entre trois et quatre heures au maquillage. Les gens du maquillage plaçaient les prothèses pour me donner du volume et modifier mes traits. Ensuite, venait le moment des raccords teintes… Vous avez une armée de mains qui vous peignent pour que l'on ne puisse plus voir la limite entre les prothèses et votre vraie peau. Je me faisais l'effet d'une formule 1 sur stand pendant un grand prix… " Alec Gillis et Tom Woodruff Jr, de Amalgamated Dynamics, ont mis au point tous les maquillages spéciaux du film. C'est évidemment qui leur a donné le plus de travail. Alec Gillis raconte : "Il interprète plusieurs personnages et différentes facettes de chacun, il ne fallait pas s'y perdre. Pour mettre au point ses maquillages en volume, nous effectuons d'abord un moulage de toutes les zones du corps de l'acteur, puis nous y adaptons les formes voulues par le rôle. Nous coulons du latex entre les deux. Une fois ces prothèses démoulées, nous les appliquons sur le comédien. Ce sont des éléments très fragiles qui ne peuvent servir qu'une seule fois. Il faut du temps pour les appliquer et une bonne résistance physique pour les endurer. Tim a été très courageux. Emporté par son jeu, il a de nombreuses fois dépassé le temps limite pendant lequel on peut les porter !" Batir le royaume du Père Noël... A travers ses aventures, HYPER NOËL nous fait aussi découvrir quelques lieux magiques dont tous les enfants rêvent. Le village des elfes et l'atelier du Père Noël constituent les deux plus grands décors du film. Sur plus de 6000 mètres carrés, le chef décorateur Tony Burrough a bâti une véritable petite cité pleine de recoins et de détails enchanteurs. Il explique : Cet immense décor est prolongé dans le film par des images de synthèse, ce qui lui confère une ampleur proprement féerique. Le plateau était éclairé par plus de 800 projecteurs de toutes tailles. Certains illuminaient les petites fenêtres, d'autres, à travers des toiles tendues, baignaient d'une lumière d'hiver les comédiens en train de jouer. Les Rennes de la nuit... Les formidables progrès techniques survenus dans les huit dernières années ont permis d'aller encore plus loin dans le potentiel de l'histoire. Les rennes, par exemple, ont énormément bénéficié des dernières percées technologiques. Pour la seule séquence de la chevauchée de Scott, tous les types d'effets ont été nécessaires. note : "C'est une cavalcade comme dans les films de John Ford. Evidemment, les personnages ne sont pas tout à fait habillés de la même façon…" Les rennes filmés en gros plan sont l'œuvre de Tom Woodruff Jr et Alec Gillis. Woodruff explique : Pour les scènes incluant un comédien et un animal, ce sont des robots construits à taille réelle qui sont animés pendant que l'acteur joue. Gillis confie : "Ce genre de scène est assez difficile pour nous parce que nos créatures doivent réagir au quart de tour et supporter en plus le poids du comédien. Il faut donc les renforcer et les rembourrer de mousse. Elles ne doivent plus seulement avoir l'apparence." FICHE ARTISTIQUE Scott Calvin/Père Noël/Père Noël jouet : Carol : ELIZABETH MITCHELL Bernard : Charlie Calvin : ERIC LLOYD Neil Miller : JUDGE REINHOLD Laura Miller : WENDY CREWSON Curtis : Lucy Miller : LILIANA MUMY Abby : DANIELLE WOODMAN La fée des dents : ART LAFLEUR Mère Nature : AISHA TYLER Cupidon : KEVIN POLLAK Le lapin de Pâques : JAY THOMAS Le marchand de sable : MICHAEL DORN Marionnettistes : TOM WOODRUFF JR. ; ALEC GILLIS ; YURI EVERSON ; DAVID PENIKAS ; MARC IRVIN ; HIROSHI IKEUCHI Coordinateur des cascades : Ken Kirzinger FICHE TECHNIQUE Réalisateur : Scénaristes : ; CINCO PAUL & KEN DAURIO ; ED DECTER & JOHN J. STRAUSS Histoire : LEO BENVENUTI & STEVE RUDNICK Producteurs : BRIAN REILLY ; ; JEFFREY SILVER Producteurs exécutifs : WILLIAM W. WILSON III ; RICK MESSINA ; RICHARD BAKER ; JAMES MILLER Directeur de la photographie : ADAM GREENBERG, A.S.C. Chef décorateur : Tony Burrough Chef monteur : DAVID FINFER Maquillages spéciaux et effets animatroniques : ALEC GILLIS ; TOM WOODRUFF, JR. Chef costumière : INGRID FERRIN Compositeur : George S. Clinton Superviseur de la musique : FRANKIE PINE Distribution des rôles : JACKIE BURCH Administratrice de production : WENDY S. WILLIAMS Premier assistant réalisateur : BRUCE FRANKLIN Producteurs associés : BRUCE FRANKLIN ; MATT CARROLL Coordinateur effets spéciaux : DEAN LOCKWOOD Coordinatrice marionnettes : TRACEY POIRER Maquillages, animatroniques et soldats jouets créés chez : ADI Effets spéciaux visuels par : GVFX Superviseur des effets visuels : JOHN GAJDECKI Productrice des effets visuels :SANDRA ALMOND Directeur de la photo effets visuels : TOM TURNBULL Animation et effets visuels par : TIPPETT STUDIO Superviseur des effets visuels : BRENNAN DOYLE Producteur des effets visuels : JASON HEAPY Enregistrement et mixage de la musique : STEVE KEMPSTER Studio d’enregistrement musique : TODD SCORING STAGE Studio de mixage musique : SIGNET SOUND STUDIOS Orchestrations : SUZIE KATAYAMA ; RICK GIOVINAZZO Chef d’orchestre : George S. Clinton Réalisateur/Directeur de la photographie deuxième équipe : CRAIG HAAGENSEN D’après les personnages créés par : LEO BENVENUTI & STEVE RUDNICK L’AVIS DE LA PRESSE : Première : " Rendue inévitable par le succèsdu premier film, cette suite fait mine de chanter l'esprit de Noël, mais elle a un tiroir-caisse à la place du coeur. Ce n'est pas un cadeau." C.J (article entier disponible dans Première n°310, page 60) Studio Magazine : " C'est moins spectaculaire que THE GRINCH mais moins épuisant, et non dénué de charme." J.M (article entier disponible dans Studio Magazine n°184, page 52)
Remonter