Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MzIwMXwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBMYSBHcmFuZGUgVmll

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MzIwMXwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBMYSBHcmFuZGUgVmll" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce La Grande Vie

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Découvrez L'avant-première du film Un film de , avec Eric et Joel Cantona SYNOPSIS : Sur un lit d'hôpital, Marcello est plongé dans le coma. Son ange gardien tente de convaincre son collègue, chargé de l'emmener au ciel, de lui laisser un sursis. Pour cela, il retrace les dernières aventures de son protégé… Tout commence à Paris, quand Marcello, doux rêveur, découvre comment une simple rencontre peut faire basculer tout un destin. Philippe, son généreux sauveur d'un soir, lui offre un Solex et l'incite à rejoindre Marseille, ville où " les gens parlent fort pour ne pas qu'on entende le battement de leur coeur ". Au guidon de son Solex, flanqué du fidèle chinchilla Pompon, il découvre la France de la Rue. Du motard, plus attentif à la sécurité des autres qu'à la sienne, au policier en chaise longue, il remet en selle quelques égarés de l'existence. Fondamentalement persuadé que la vie est belle, ce saltimbanque ne sait pas qu'une drôle de surprise l'attend au terme de son odyssée… L’AVIS DE LA REDACTION : Beaucoup de tendresse et de plaisir... Road movie dans la veine de WESTERN, le dernier film de donne envie de prendre la route pour la prochaine scéance… La Grande Vie suit Marcello et son fidèle chinchilla Pompon dans leur traversée de la France en solex. Définitivement optimiste sur la nature humaine, Marcello rencontrera des égarés de la vie, à qui il apportera un peu de bonheur et résolument beaucoup d'espoir. Délicieux, frais mais pas novateur, le film se laisse regarder avec beaucoup de tendresse et de plaisir. Dommage que la fin ne soit pas tout à fait à la hauteur. On regrette également la présence des anges gardiens qui n'apportent pas grand-chose. A noter : la jolie pléiade d'acteurs bien sympathique et l’interprétation de . Finalement, on est bien content d'avoir ce film sur nos écrans et l’on se laisserait bien reprendre au piège par un autre raod-movie (surtout si c'est avec …). Aurélie Nys La grande désillusion… LA GRANDE VIE est une pseudo comédie pleines de bons sentiments stéréotypés et mièvres. Marcello (Sacha BURDO au jeu moins expressif que son chinchilla Pompon) est un musicien de rue, qui décide de quitter Paris pour rejoindre Marseille en Solex. Victime d'un accident à l'entrée de la ville, ses deux anges gardiens amorcent le récit en flash-back de ses aventures. Le doux naïf rencontre sur son chemin la succession de comiques du générique s'apprêtant à des sketches sans surprise ni originalité, et qui ont bien du mal à nous décrocher ne serait ce qu'un sourire. Leur seule présence aurait dû apparemment s'avérer le déclencheur comique du film , l'effet ne prend pas, et le film en regagne en longueur. Le périple de Marcello ennuie rapidement, et bien avant Marseille. LA GRANDE VIE ne soustrait pas le réconfort que le personnage n'ait pas eu l'idée de prolonger sa route au-delà de Marseille. On en arrive à se demander ce qui aurait pu sauver ce film, une tondeuse à gazon à la place du Solex ? (comme dans UNE HISTOIRE VRAIE de David Lynch), sûrement pas. Le film n'exploite pas la lenteur imposée du chemin pour installer des péripéties qui auraient pu être, par exemple, la mise en scène de sketches plus drôles et recherchés. La comédie, dans LA GRANDE VIE, s'est perdue en route, et cela dès Paris. Ce solex-road movie nous met dans l'état de ces longs trajets de vacances interminables où la seule pensée qui nous vient à l'esprit est : quand est ce qu'on arrive ?… Sophie Giacomin NOTES DE PRODUCTION Une idée qui tient la route L'année dernière, décide, durant son mois de vacances, de rallier Paris à la Bretagne en Solex. Avant de partir, il informe son ami marseillais de son projet… qui tente de le dissuader de se lancer dans cette aventure. La nuit même, à 4 heures du matin, réveille pour l'avertir qu'il partira, certes en Solex, mais de Paris à Marseille. Avec en poche un scénario écrit d'avance. Quand la réalité ne dépasse pas les bornes Plusieurs scènes du film ont été personnellement vécues par et . Lorsqu'au début de LA GRANDE VIE Monsieur Philippe () intervient pour protéger Marcello, ce n'est que le remake d'un sauvetage accompli par pour un inconnu dans la rue… nommé ! De même, quelques semaines avant le début du tournage, s'est fait voler sa moto comme Marcello son Solex. Furieux de sa négligence, le metteur en scène s'est rendu dans une cité proche du délit pour demander à une bande de jeunes s'ils n'avaient pas – par hasard – retrouvé celle-ci. La réponse a été négative. Mais, sur le chemin du retour, il a été approché par quelques membres de la bande pour vérifier, par d'haniles questions, s'il était l'exact propriétaire du véhicule… avant de lui rendre finalement sa moto. Clin d'œil oblige : dans LA GRANDE VIE, interprète justement l'un des deux voleurs. Et, pour prouver une bonne fois pour toutes que la fiction et la réalité se rejoignent parfois, une fois le film terminé, une dame de 70 ans a confié à qu'elle avait récemment réalisé son rêve, rallier Bruxelles à Marseille en Solex. Un périple effectué sans la moindre panne ni même une crevaison. L’AVIS DE LA PRESSE : Studio Magasine : " La minceur d'un scénario débordant de sentimentalisme devient vite un problème " (article entier disponible dans Studio Magasine n°173, page 42) CinéLive: " Un film dont la teneur en sucre explose à l'aise les sommets des plus indigestes ripailles. Vite de l'aspartame! " (article entier disponible dans Cinélive n°52, page 53)

Autres vidéos (2 vidéos)

Remonter