Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MjgxOTQ0fCMjI3wwfCMjI3xCYW5kZSBBbm5vbmNlIExhIFBhcnQgZHUgZmV1

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MjgxOTQ0fCMjI3wwfCMjI3xCYW5kZSBBbm5vbmNlIExhIFBhcnQgZHUgZmV1" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce La Part du feu

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

L'année de mes 17 ans, en 1993, mon père est mort d'un mésothéliome, cancer de la plèvre, cancer de l'amiante. J'en ai gardé une incurable inquiétude. J'ai retrouvé récemment son journal intime. Ce sont les matières premières du film. Faire la part du feu, c'est sacrifier ce qui semble négligeable pour sauver l'essentiel. L'amiante protégeait de presque tout, à moindre coût, pour un profit maximum, c'était l'essentiel. Les risques pour la santé étaient connus mais négligés. Son utilisation massive a entretenu un feu bien plus terrible, moins immédiat, moins visible, insidieux. C'est ce feu refoulé, qu'on ne peut plus ignorer, que le film explore. Mon père n'est qu'une victime parmi d'autres. Mon inquiétude m'entraîne à la découverte des contrecoups personnels, concrets, quotidiens, de cette histoire collective. J'ai voulu regarder l'amiante au présent, au plus près, à hauteur d'homme
Remonter