Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MjMyOHwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBMZSBjYXMgcGlub2NoZXQ=

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MjMyOHwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBMZSBjYXMgcGlub2NoZXQ=" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Le cas pinochet

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Un film de Particio Guzman. SYNOPSIS : Le mardi 22 septembre 1998, le général Augusto Pinochet s’envole vers Londres pour un voyage d’agrément ; là-bas, il se repose quelques jours, prend le thé avec Margaret Thatcher. Il a l’intention de se rendre à Paris. Mais de subites douleurs de dos l’obligent à se faire opérer dans une clinique de Londres. À son réveil, il est arrêté par la police. Que s’est-il passé ? Deux ans avant que Pinochet ne prenne l’avion, Carlos Castresana, un jeune procureur de Madrid, découvre un article légal qui permet à la justice espagnole d’intervenir dans n’importe que pays où l’on pratique génocide, torture ou terrorisme. Poussé par un désir élémentaire de justice, ce procureur porte plainte contre les militaires argentins et contre Pinochet ; le juge Baltazar Garzon considère les plaintes comme recevables. La machine judiciaire est en marche. Des centaines de victimes chiliennes arrivent à Madrid pour témoigner devant un juge. Ce sont surtout des femmes, parentes des disparus, ex-prisonnières victimes de tortures dans les prisons secrètes. Les avocats remettent au juge des milliers de documents recueillis par l’église catholique pendant les 17 ans de dictature. De Madrid, le juge Garzon demande l’arrestation immédiate de Pinochet, arrestation effectuée par Scotland Yard, à la surprise du monde entier. Ensuite l’Espagne demande officiellement l’extradition de l’ex-dictateur vers Madrid et plus tard la Chambre des Lords supprime son immunité parlementaire. Le général reste 503 jours assigné à résidence dans la banlieue de Londres jusqu’à ce que le gouvernement de Tony Blair le libère pour des raisons de santé. Cependant, quand Pinochet arrive au Chili, il se retrouve confronté aux 200 plaintes déposées contre lui. Après de nombreuses péripéties, la Cour Suprême finit par lui retirer son immunité parlementaire. Finalement, le 29 janvier 2001 le juge Juan Guzman ordonne son assignation à résidence. La population n’a plus peur et la justice chilienne rattrape le temps perdu. Grand Prix – Festival international du documentaire Marseille 2001
Remonter