Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=Mjg1MXwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBMZSBzb3VmZmxl

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=Mjg1MXwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBMZSBzb3VmZmxl" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Le souffle

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Un film de . SYNOPSIS Durant les grandes vacances d'été, dans une ferme isolée du Limousin, David, un garçon de quinze ans, connaît le temps d'un après-midi caniculaire sa première cuite. Ses deux oncles ont invité leurs vieux copains pour un méchoui bien arrosé. L'adolescent en quête d'expérience se laisse enivrer par ces hommes rudes aux accents suranés. Dans la campagne brûlée par le soleil, David erre à la recherche du désir et de l'amour. Les délires dus à l'alcool et la rébellion violente envers la société des hommes l'entraîneront vers un acte extrême. L’AVIS DE LA REDACTION : Le souffle de mérite bien le prix spécial du Jury et celui de la critique internationale dans compétition " cinéma du présent " du 58e Festival International du Cinéma de Venise. Les acteurs, tous non-professionnels, jouent merveilleusement bien dans ce film sur la rencontre entre David, jeune citadin amateur de rap, et la France profonde représentée par une ferme isolée du Limousin. La vie quotidienne des habitants de la ferme et leurs amis, et surtout leur façon de parler étonnent le jeune David dans le film et les citadins dans la salle obscure. David va connaître sa première cuite en pleine canicule et va donc découvrir les méfaits de l’alcool, le changement de comportement dus à l’alcool et les délires qui en découlent. Pierre-Louis Bonnetblanc est d’ailleurs étonnant dans ce rôle de jeune à problèmes qui va voir sa vie basculer après cette cuite prise en compagnie de ses oncles. Un sens dans la lutte contre l’alcoolisme ? Les amis de la SPA, par contre, devraient éviter Le souffle où le traitement infligé aux animaux de la ferme est celui qui les attend dans la réalité. C’est dans un même souci de réalisme que l’image en noir et trouve tout son sens. L’image n’est pas parfaite, comme la vie. Le film non plus, malheureusement. Malgré ses 77 minutes, on remarque, en effet, quelques longueurs. Le souffle reste un film viril (les femmes sont absentes de cette histoire), intense et à voir. Pablo Chimienti NOTE DE PRODUCTION "Un film en noir et Blanc, sans acteurs professionnels, donc sans casting "vendeur". Difficile à priori de faire mieux pour rester seuls dans cette aventure, où aucune télévision ne s'est engagée. Dans ce contexte, le film a trouvé sa justesse dans une totale liberté, avec pour seule contrainte l'exigence artistique que nous nous étions fixée avec Damien." Gérard LACROIX. Producteur. Prix spécial au 58e Festival International Du Cinema De Venise FICHE ARTISTIQUE : David : Pierre-Louis BONNETBLANC. Jacques : Dominique CHEVALIER. Paul : Maxime DALBRUT. John : Jean-Claude LECANTE. M'sieur Milord : Jean MILORD. Stef : Stéphane TERPEREAU. Kangourou : Thierry BENOITON. Pierrot : Pierre LASVAUD. Matthieu : Laurent SIMON. FICHE TECHNIQUE : Réalisateur : Scénariste : Directeur de la photographie : Pascale Granel Cadre : Son : Olivier Schwob Directeur de Production : Patrick Dumont Producteur Délégué : Gérard Lacroix (Morgane Production)
Remonter