Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MjM2MnwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBMZXMg4m1lcyBj4mxpbmVz

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MjM2MnwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBMZXMg4m1lcyBj4mxpbmVz" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Les âmes câlines

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Un film de , avec , Thibaut Boidin, , Laetitia Coti SYNOPSIS : Claire, une jeune fille de 20 ans, a un penchant pour les hommes plus âgés qu'elle. Après sa rupture avec son ancien amant, elle partage un appartement avec sa soeur Emilie. Celle-ci organise une fête où tous les invités doivent avoir moins de 25 ans afin que Claire rencontre un homme de son âge. Mais l'arrivée de Jacques, qui a la quarantaine, va chambouler les plans d'Emilie en séduisant sa soeur. L’AVIS DE LA REDACTION : Il est tellement rare de voir dans un premier rôle, que le voir ici en personnage principal suffit à nous mettre de bonne humeur et à nous donner un peu de plaisir, qu’il ne faut pas renier. Car Berléand est un grand acteur, malheureusement rarement employé à sa juste mesure, et souvent cantonné à des seconds rôles (il fut d’ailleurs récompensé à ce titre par un César en 1998 pour le film de Pierre Jolivet, MA PETITE ENTREPRISE). Félicitons donc le réalisateur d’avoir su lui donner la place qu’il mérite, et de lui avoir confié un personnage sur lequel le film repose, tout simplement. Mais mis à part ce choix judicieux concernant le casting, le second long-métrage (après LE CRI DE TARZAN, en 1995) de , LES AMES CALINES, reste très décevant, et sans grand intérêt. Les situations y sont stéréotypées, les personnages et les dialogues bourrés de clichés, surtout du côté des jeunes comédiens, et la morale finale bien trop criante de bons sentiments. Jouant sur un côté vaudeville et théâtral, le scénario des AMES CALINES s’appuie beaucoup sur le comique de situation (voir la première scène avec le trio mari-femme-maîtresse, la porte qui claque et qui a un poids décisif, etc...). Mais les ficelles de l'histoire sont exagérées, soulignées de manière excessive, et les acteurs (à part !) sur jouent, ce qui n’arrange rien. Bref, cette " comédie burlesque et romantique ", d’après son auteur, " dénuée de finesse ", selon moi, ne restera pas dans les annales. Sarah Beaufol LE DVD : Image : 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85 Son : Dolby Digital 5.1 Français. Sous-titres : Français Bonus : - Court-métrage SOYONS AMIS de avec Arielle Dombasle (15minutes) - Scène coupée - Bandes-annonces A PROPOS DES ACTEURS (PAR ) : François assume totalement à la fois son âge et son physique ce qui est très important pour le rôle. Je trouvais intéressant que le spectateur se dise : mais comment va-t-il faire avec les jeunes filles ? Quand on le voit à la piscine avec ses lunettes et son bonnet, on se dit : "Ce n'est pas gagné pour lui", et puis, il se débrouille, et c'est ce qui le rend très sympathique. Pour finir, est-ce hors sujet de parler de la disponibilité de François, de son sérieux et de sa gentillesse à l'égard de tout le monde sur le tournage ? Laetitia Coti Pour le rôle de Claire, on a fait une recherche très large : cours, conservatoire, mais aussi casting sauvage dans la rue. Et c'est là qu'on l'a trouvée. Laetitia n'est pas comédienne, elle fait des études d'architecture. Elle a cette sympathie naturelle qui fait d'elle à la fois une jeune femme unique et quelqu'un qu'on aimerait avoir comme amie ou comme sœur, autant pour lui faire la morale que pour la consoler. Son visage est un spectacle perpétuel, on a toujours envie de la regarder, elle est jolie, moins jolie, et puis elle a une façon de faire la gueule que je trouve tout à fait charmante. Mais le plus important : c'est une actrice extrêmement douée ! Elle est une actrice plus expérimentée puisqu'elle a joué le rôle principal dans le dernier film de Sandrine Veysset. Un mélange de rivalité et de complicité s'est tout de suite établi entre elle et Laetitia. J'aime l'énergie naturelle de Valérie. Elle a tout de suite adoré et compris le personnage d'Emilie, sa mauvaise foi délicieusement horripilante, mais aussi cette générosité qui la pousse parfois un peu trop vers les autres, comme si elle ne voulait pas se retrouver seule face à son miroir. Il faut beaucoup de santé et d'intelligence pour défendre un personnage comme celui-là. Mais de la santé et de l'intelligence, Valérie n'en manque pas. FICHE ARTISTIQUE : : Jacques Thibaut Boidin : Sébastien : Christine Laetitia Coti : Claire Jean-Claude Dauphin : Père de Claire et Emilie : Hélène Eléonore Gosset : La jeune femme de la piscine : Juliette Yoann Sover : Franck
Remonter