Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MTc0NDMzfCMjI3wwfCMjI3xCYW5kZSBBbm5vbmNlIExlcyBDb252b2lzIGRlIGxhIGhvbnRl

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=MTc0NDMzfCMjI3wwfCMjI3xCYW5kZSBBbm5vbmNlIExlcyBDb252b2lzIGRlIGxhIGhvbnRl" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Les Convois de la honte

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

De 1940 à 1944, la SNCF a transporté 76’000 Juifs, 20’000 Tziganes et 38’000 résistants. À la demande de l’occupant, elle mit également à la disposition de celui-ci des wagons de troisième classe, afin de permettre aux soldats de la Wehrmacht d’envahir la zone libre au mois de novembre 1942. Elle a aussi transporté les biens volés aux Juifs ainsi que le matériel lui aussi volé dans les usines Ugine–Khulman, Renault, Peugeot et divers biens appartenant au patrimoine. Devant cette situation simple et claire, tout un chacun est en droit de se poser des questions. La direction de l’entreprise ferroviaire n’a jamais rien tenté de détourner, ne serait-ce que les convois de déportés raciaux et politiques. Les cheminots, même s’ils furent pour certains d’authentiques résistants, ont laissé passer les convois de déportés politiques dans lesquels se trouvaient des camarades. Le film entend sinon répondre au travers des témoins, au moins trouver des explications devant le comportement humain. Il ne s’agit pas d’une approche polémique, mais seulement d’une tentative de rechercher la vérité.
Remonter