Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=Mjk1MXwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBTb3VzIExlIFNpbGVuY2U=

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=Mjk1MXwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBTb3VzIExlIFNpbGVuY2U=" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Sous Le Silence

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Le docteur Michael Hunter est un psychologue des plus réputés. Pourtant, toute son expérience ne lui a pas suffi à éviter le pire pour son propre fils, Kyle, qui s'est suicidé… Après cet effroyable drame, Michael n'a plus réussi à se regarder en face, sa femme l'a quitté et même sa fille, Shelly, s'est éloignée de lui. Quelques années plus tard, une de ses anciennes élèves, Barbara, force sa retraite et lui parle du cas de Tommy, un adolescent qui échappe à toute tentative d'analyse et déroute ceux qui cherchent à le cerner psychologiquement… Dès la première rencontre, Michael va se trouver impliqué bien plus qu’il ne l’aurait souhaité. Tommy est effectivement un cas fascinant, son passé extrêmement traumatisant en fait un être à part, et surtout il rappelle Kyle par bien des aspects… En découvrant peu à peu Tommy, Michael s’approche de ses propres remords, mais aussi d’un terrible secret… Qui, des deux, analyse le mieux les faiblesses de l’autre ? Pourquoi Tommy se rapproche-t-il discrètement de Shelly ? Pourquoi manipule-t-il tous ceux qui l’entourent ? Soutenu et aidé par Barbara, Michael est décidé à percer le mystère. Une chose est certaine : pour sauver tout ce qui est menacé, il faudra bien davantage que de la psychologie… L'AVIS DE LA REDACTION : Rappelant parfois, par l'ambiance qu'il dégage, le formidable Sixième Sens de M. Night Shyamalan, le film de Tom Mc Loughlin est magnifiquement réussi. Des dizaines d'hypothèses se bousculent et, peu à peu, toutes les certitudes sont ébranlées. Débutant par un drame familial : le suicide du fils, il se transforme peu à peu en thriller haletant. Le suspens est insoutenable, les spectateurs pendus aux lèvres des personnages et cloués à leur siège à chaque regard glaçant de Tommy (). Le tout est filmé de façon assez réaliste, parfois même à la limite du documentaire. Attention certaines scènes sont assez difficiles à supporter, mais restent nécessaires pour comprendre le traumatisme des personnages. La lecture du synopsis pourrait laisser penser à une sorte de Will Hunting, où le psychiatre et le patient, jusque-là indomptable, se lient d'amitié. Mais là, les choses sont bien plus complexes. Certes Michael et Tommy sont assez proches, mais ce dernier représente une réelle menace pour le premier. SOUS LE SILENCE ne comprend aucun cliché(le bon et le méchant ou alors l'amour et la haine), tout est plus subtil. Cet aspect se retrouve d'ailleurs aux niveaux de la mise en scène et de l'éclairage... Le jeu entre la réalité, les rêves, les flashs-back est manié d'une façon remarquable et donne toute la dimension au film. La performance d'acteur de est extraordinaire. Il est attachant, nous inspire de la pitié et en même temps nous flanque la chair de poule. est lui aussi formidable, son physique évoluant en même temps que l'état d'esprit de son personnage, rongé par les remords et les secrets. SOUS LE SILENCE est ce genre de film qui vous laisse une sensation étrange et monopolise vos pensées. A la fin, il est difficile de retrouver ses esprits, car durant près de deux heures, tout va très vite. Caroline Mathivet FACE A FACE... MICHAEL HUNTER : COMBATTRE LA DOULEUR ET LES DOUTES " Le docteur Hunter est un homme brisé ", explique , son interprète. " Le suicide de son fils n’est pas seulement un drame absolu, c’est aussi la remise en cause de sa vocation de psychologue. Il n’a pas su le sauver. Il ne se le pardonne pas. Lui sait quelle a été sa véritable erreur, c’est son secret. Il ne veut plus jamais avoir de patient en analyse. Ce qui le fait venir vers Tommy, ce n’est pas une curiosité professionnelle, c’est la ressemblance avec Kyle. Avec ce garçon, il retrouve des émotions de père, des problèmes aussi. " " Avec ce rôle ", confie , " joue sur toute l’étendue de son registre. C’est un parcours que suit son personnage. Il est au sommet, il tombe au plus profond et doit remonter. Il va de la naïveté au désespoir, de la tendresse à la colère et des certitudes aux doutes. TOMMY : L’ART DE MANIPULER " La première victime de tommy, c’est lui-même ", observe , qui incarne ce jeune homme gravement perturbé. " Il est prisonnier de ce qu’il est. Il n’a plus d’espoir. Tout ce qu’il peut faire, c’est durer un peu plus longtemps sans être découvert. S’il arrive à sortir de son foyer de placement, alors il sera libre. Cette liberté est son dernier enjeu. Au fond de lui, il sait parfois qui il est, mais il ne peut rien y changer. Celui qui peut le percer à jour est aussi le seul qui a une chance de la sauver. " Le jeune comédien ajoute : " Tommy est malade, ce qui ne l’empêche pas d’être intelligent. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est si dangereux. " BARBARA : LE CŒUR ET L’INTUITION , qui joue Barbara Lonigan, dit de son personnage : " C’est une jeune femme très forte. Elle est douce et déterminée. Elle allie l’intelligence et l’intuition. C’est une véritable alliée pour le docteur Hunter. C’est elle qui provoque la rencontre avec tommy, c’est elle qui va l’aider à résoudre ce qui va en découler. C’est une personne tout à fait normale qui va être confrontée à une situation extraordinaire. Dirigée contre elle, la violence paraît encore plus intense parce que c’est un être d’une grande douceur. " L’AVIS DE LA PRESSE : Libération : « Thriller psychologique avec de lourds fantômes cachés derrière la porte du placard à fantasmes.s » Libération (article entier disponible sur le site de Libération) CinéLive: « Le fantôme du fils plane pendant près de deux heures sur un « Silence » moralisateur qui trouve dans la pédophilie et l’inceste un dénouement expédié » Christophe Chadefaud (article entier disponible dans Cinélive n°56, page 48) Studio Magazine : « Entre thriller et drame familial, ce film aurait mérité un scénario plus subtil et une mise en scène moins pataude. Heureusement, répare ces imperfections en illuminant ce long métrage de son jeu sobre et précis. » T.C. (article entier disponible dans Studio Magazine n°177, page 37).
Remonter