Bande-Annonce Total Kheops

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Un film d' avec , , SYNOPSIS :
Marseille, il y a 25 ans, Fabio, Manu, Ugo sont trois fils d’immigrés, traînant joyeusement leur jeunesse avec Lole, dont ils sont tous trois amoureux. Trois grands ados du Panier, trois amis, « à la vie à la mort », qui décident un jour, plus par bravade que par intérêt, de braquer des pharmacies, histoires de vivre mieux, plus vite. C’était une vie facile et insouciante peuplée de nuits blanches et de fêtes. Jusqu’au jour où tout a basculé. Leurs chemins se sont alors séparés. Le temps a passé, Manu est devenu un petit truand macho et flambeur qui vit avec Lole. Ugo est parti brader ses illusions à l’autre bout du monde. Quant à Fabio, il est devenu flic, un drôle de flic, un peu éducateur, un peu « assistant sociale ». Lorsque l’histoire commence, Manu sort de prison, Lole est venue le chercher – bonheur retrouvé de courte durée. Après un cambriolage, Manu est abattu par un motard. A son enterrement, Fabio retrouve Lole et le passé remonte doucement à la surface, avec le souvenir d’un baiser échangé il y a quelques années. Et puis, Ugo revient pour venger Manu : sans hésiter, il abat Zucca, le parrain marseillais, avant de se faire abattre à son tour… Total Khéops à Marseille… Lole a disparu… NOTE , réalisateur : Marseille est une grande ville tragique, un décor sublime, une Tour de Babel, une mosaïque de couleurs, de parfums, une ville que l’on fuit et qui vous rappelle. TOTAL KHEOPS est le roman de cette ville. Il fallait que je prenne cette histoire à bras le corps, que je règle mes comptes avec la ville, que j’essaie de la mettre en scène. L’histoire et les personnages de Jean Claude Izzo pouvaient devenir miens. Ce sentiment contradictoire d’amour et de haine, il fallait qu’il devienne images. FICHE ARTISTIQUE : Fabio : Lole : Manu : Ugo : Robin Renucci Batisti : Maurice Carrel FICHE TECHNIQUE : Réalisateur : Scénario et dialogues : , d’après « Total Khéops » de Jean Claude Izzo (Editions Gallimard) Chef opérateur : Dominique Brenguier Ingénieur du son : Abdelkrim-Karim Belfitah, et Joël Rangon Décors : Yves Bernard Musique : Di Maggio L’AVIS DE LA PRESSE : Studio Magazine : " Le charme de ce film, dont le récit est un peu hasardeux et la mise en scène parfois lâche, réside justement dans ce parfum qu’il dégage, dans cette tendresse, qu’il sait faire partager, pour ces héros fatigués et perdus – incarnés à la perfection par Bohringer et Duval. En effet, il y a dans TOTAL KHEOPS comme un air de blues qui ne vous laissera pas indifférent..." J.P. L. (article entier disponible dans Studio Magazine n°180, page 16) CinéLive : "(…) si pour son premier film, le journaliste semble se fondre dans l’univers du romancier, cultivant la nostalgie de l’innocence perdue via flash-backs et couleurs chatoyantes du sud, il oublie cruellement de dynamiser l’itinéraire (pourtant vengeur) de cet homme. Loin d’être pétaradant, ce polar démodé pêche donc par son excès de contemplation." Christophe Chadefaud (article entier disponible dans Cinélive n°59, page 66) Chronic’art : " Entre Nestor Burma et re-visitation Pastis 51 de French connection (Marseille, ses trafiquants, sa mafia, mais aussi ses comptoirs de bar et ses vieux pêcheurs folkloriques), Total Kheops afflige comme seuls ont affligé, avant lui, des films comme Le Margouillat ou certains épisodes de L’Inspecteur Derrick.." Vincent Malausa (article entier disponible sur le site de Chronic’art)
Remonter