Bande-Annonce Un couple épatant

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Cécile et Alain vivent ensemble depuis vingt ans. Il est le patron d’une petite entreprise de haute technologie à Grenoble, ça tourne bien, très bien même et, quoiqu’elle n’en ait pas besoin pour vivre, Cécile n’a jamais arrêté son métier de prof. C’est un couple modèle, épatant, indestructible, au grand désespoir de Georges, un ami médecin, pas insensible au charme de Cécile. Cécile a toujours été d’une nature inquiète, mais cette fois-ci, c’est vrai, Alain lui cache quelque chose. Il a raison de lui cacher ce qui le tracasse car elle se ferait vraiment du souci. Alain pense qu’il va mourir. Dans quelques jours, Georges va l’opérer pour en avoir le cœur net. Alain ne veut pas cacher la vérité à Cécile, aussi dure soit elle, mais il ne veut pas lui faire faire du mouron si ça devait se révéler bénin. Pieux mensonges donc ! Cécile ne sait qu’une chose, Alain lui ment, et s’il lui ment, c’est que c’est grave, très grave, très, très grave. Elle ne sait pas de quel ordre c’est peut-être tout simplement une maîtresse, mais s’il veut la quitter ? C’est grave. Peut-être des ennuis de travail ? Un procès qui tourne mal, sur un brevet, comme il y a quelques années, mais alors encore une fois, ils risquent de tout perdre, et à plus de quarante ans … Elle veut savoir.Elle demande de l’aide à Pascal, le mari d’Agnès, sa copine, elle lui demande à lui car il est flic. Pascal enquête et s’aperçoit qu’il n’y a rien du tout, ce qui sentimentalement ne l’arrange pas, car peu à peu, il a aussi succombé au charme de la jolie Cécile. Il aurait préféré qu’Alain ait une double vie mais ce n’est pas grave, il trouvera, au besoin, il inventera. Ça risque de ne pas être la peine car Alain, pas con, a aussi remarqué que Cécile n’est pas nette, qu’elle rencontre un homme, en cachette, que cet homme le suit. Il a peur que sa femme ait un amant, qu’il veuille lui voler des brevets, qu’elle soit complice. Non, sa femme n’a pas d’amant, il n’est pas gravement malade, personne ne veut le voler, mais c’est trop tard, les machinations sont lancées…
Remonter