Partager


Utilisez les options ci-dessous pour partager votre vidéo.

Embed:

http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=NjA2MnwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBVbmUgUHVyZSBDb+9uY2lkZW5jZQ==

Iframe:

<iframe id="cacplayer" scrolling="no" style="border:none" src="http://www.commeaucinema.com/embedded.php?v=NjA2MnwjIyN8MHwjIyN8QmFuZGUgQW5ub25jZSBVbmUgUHVyZSBDb+9uY2lkZW5jZQ==" width="100%" height="390"></iframe>

Bande-Annonce Une Pure Coïncidence

Vos avis sur ce film

Exprimez-vous

Résumé

Une bande de potes décide de filmer et de dévoiler au grand jour un racket de clandestins exercé par des passeurs dans un bureau de change parisien. "Ce jour-là, un sans-papier nous contacte pour nous informer du racket exercé par les passeurs, il nous désigne un bureau de change parisien chargé de récolter les fonds des clandestins. J’en discute immédiatement avec Pascale Ferran, , deux amies cinéastes; nous nous voyons très régulièrement depuis" L’Appel à désobéir " de 1997. Que faire ? Filmer, disent-elles ! J’informe Nicolas, Olive, Alain, il faut dire que nous nous connaissons depuis 1966, tous anciens gauchistes, même formation, même parcours. Coyotte et Baptiste nous rejoignent et toute la bande commence à filmer. C’est ainsi que, de repérages en discussions, nous filmons tout ou presque tout. Jusqu’au moment où nous décidons de passer à l’action contre cette officine de trafic humain. Or, il se trouve que l’objectif n’est pas simple, c’est un peu comme une banque tenue par des gangsters, sans oublier la présence de la police. Qu’on se rassure, cette opération s’est déroulée il y a très longtemps, à une époque où l’on ne payait encore rien en euros. Depuis les lois de prescriptions s’appliquent à toute l’équipe. Et de plus, toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure coïncidence…"
Remonter