CommeAuCinema

Critiques : Abraham Lincoln : Chasseur de vampires

    en DVD le 02 Janvier 2013

Notre critique : Abraham Lincoln : Chasseur de vampires

    Lincoln déterre la hache de guerre !

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    À priori, le titre a de quoi surprendre. Difficile d'imaginer le seizième président des Etats-Unis une hache à la main prêt à massacrer toute une horde de vampires !
    Et pourtant. C'est le pari fou dans lequel s'est lancé Timur Bekmambetov, le réalisateur de Wanted : Choisis ton destin et des déjantés Day Watch et Night Watch.

    Le pitch, en deux mots : Abraham Lincoln mène une guerre contre les vampires qui s'apprêtent à prendre possession du pays alors en pleine guerre de Sécession. Sa mission est de les exterminer.

    Entouré de Tim Burton à la production et de Seth Grahame-Smith au scénario (également auteur du livre éponyme), Timur Bekmambetov réalise un film d'action fantastico-horrifique survitaminé, truffé de scènes d'action savoureuses.


    Le réalisateur ne faillit pas à sa réputation : son style unique, très visuel, déjà exploité dans ses précédents films s'affirme ici et tout ce qu'on peut dire c'est qu'il ne lésine pas sur les moyens !
    Grâce à une technique bien spécifique, qui consiste à filmer les scènes de ralenti (majoritairement les scènes d'action) à l'aide de trois caméras à grande vitesse (dont une filmant à 1000 images/seconde) on assiste à des séquences à vitesse variable d'une grande qualité. Les effets spéciaux, très présents chez Bekmambetov, sont brillamment exécutés, à l'image de cette course poursuite vertigineuse au milieu d'une horde de chevaux lancés au triple galop qui représente à elle seule une raison suffisante de voir le film.

    Les acteurs s'en donnent à cœur joie, à commencer par Benjamin Walker (Abraham Lincoln) qui manie la hache avec une incroyable dextérité (6 mois d'entrainement avec un prof d'arts martiaux, ça paie !) et qui effectue lui même toutes les scènes de bagarre.

    Et l'Histoire dans tout ça ?


    Si ça n'est pas un biopic, de nombreux faits réels sont tout de même présents dans le film : son enfance dans le Kentucky, le décès brutal de sa mère lorsqu'il avait neuf ans, sa rencontre avec Mary Todd qui deviendra sa femme, sa carrière politique et sa lutte contre l'esclavage.
    Sauf qu'ici ces faits se retrouvent en rapport direct avec l'invasion des vampires : sa mère a été assassinée par un vampire, l'armée du sud des Etats-Unis enrôlent des vampires pour gagner la guerre de Sécession, bref, la fiction se mêle au réel et l'ensemble, surprenant, reste néanmoins crédible et fait pencher la balance du bon côté.

    Conclusion : un bon divertissement, visuellement plaisant, d'un réalisateur qui ne manquera pas de (re)faire parler de lui.

Critiques : Abraham Lincoln : Chasseur de vampires 1 étoile