Critiques : Annalisa

    en DVD le 20 Février 2013

Critiques : Annalisa 2 étoiles

  • Paris Match
    Paris Match
    3 étoiles
    " Et ce film, indiscutablement, marque un beau but. "
    Alain Spira (article entier disponible dans Paris Match n°3298, page 19)
  • Positif
    Positif
    3 étoiles
    " Annalisa est un roman d'apprentissage où se mêlent violence et tendresse, où l'amour se fraie un chemin dans le labyrinthe des pulsions sexuelles. "
    J.A.G. (article entier disponible dans Positif n°617-618, page 136)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " Mais Annalisa ne manque pas de justesse, et l'on n'a jamais trop d'un film juste sur l'adolescence. "
    Noémie Luciani (article entier disponible dans Monde du 1er août 2012)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    " Ce que le réalisateur réussit à saisir - et magnifiquement - c'est la déliquescence de cette Italie du Sud en crise, en léthargie. "
    Pierre Murat (article entier disponible dans Télérama n°3264, page 45)
  • Les Cahiers du Cinéma
    Les Cahiers du Cinéma
    3 étoiles
    " (...) ce retour d'un cinéma de la ferveur et de la vitalité, même désespérées, et même encore timides, fait un peu chaud au coeur. "
    Florent Guézengar (article entier disponible dans Les cahiers du cinéma n°681, page 54).
  • Première
    Première
    2 étoiles
    " Pour son premier film, le réalisateur s'applique à saisir des émotions fragiles, avec un succès mitigé. "
    Gérard Delorme (article entier disponible dans Première n°425, page 46)
  • les fiches du cinéma
    les fiches du cinéma
    2 étoiles
    " Trop anecdotique, le film ne touche qu'à de rares moments. "
    François Barge-Prieur (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma n°2028, page 15 )
  • Le figaro
    Le figaro
    2 étoiles
    " L'Italien Pippo Mezzapesa signe une attachante chronique d'adolescence. "
    Emmanuèle Frois (article entier disponible dans Le Figaro du 1er août 2012)
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    2 étoiles
    " Grâce au charisme de ses interprètes et à un réel sens romanesque de la mise en scène, le charme fou qui enveloppe ces récits initiatiques croisés finit par mettre à mal nos réserves. "
    San.B. (article entier disponible dans StudioCinélive n°40, page 42)