Belle et Sébastien 3, le dernier chapitre
Film à partir de 6/8 ans
Genres : Aventure, Jeunesse - Durée : 1h37 mn
Sortie en salles le 14 Février 2018
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Critiques : Belle et Sébastien 3, le dernier chapitre 1 étoile

  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    2 étoiles
    "Des péripéties, une belle histoire d’amitié, des personnages attachants : on retrouve dans ce troisième et ultime volet les ingrédients qui ont fait le succès de la saga. Certes, le méchant est très méchant et les gentils sont, forcément, très gentils. Mais les enfants y trouveront leur compte. Les parents nostalgiques aussi."
    Bap.T (article entier disponible sur le site internet du Journal du Dimanche, publié le 14/02/2018)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    2 étoiles
    "Une tonalité plus sombre en phase avec une intrigue qui voit débarquer l’ancien propriétaire de Belle, homme cruel que le cinéaste-acteur compose en référence savoureuse aux vils bandits des westerns de notre enfance."
    Xavier Leherpeur (article entier disponible sur le site internet du Nouvel Observateur, publié le 14/02/2018)
  • Les Fiches du Cinéma
    Les Fiches du Cinéma
    1 étoile
    "Clovis Cornillac succède à Christian Duguay et Nicolas Vanier pour la réalisation de ce dernier volet un rien plan-plan, mais doté d’un beau méchant !"
    A.J (article entier disponible sur le site internet des Fiches du Cinéma, publié le 14/02/2018)
  • aVoir-aLire
    aVoir-aLire
    1 étoile
    "L’éternelle beauté des paysages de neige ne suffit pas à faire oublier la torpeur d’une mise en scène ronronnante."
    Claudine Levanneur (article entier disponible sur le site internet d'aVoir-aLire, publié le 06/02/2018)
  • Critikat
    Critikat
    1 étoile
    "'(...) on devine que cette attention débordante pour le décor, cette façon de filmer les endroits les plus resplendissants sous la lumière la plus avantageuse, fait moins œuvre de célébration de la nature que de camouflage : un prétexte pour que ces aventures de Belle et Sébastien soient distribuées en grand format dans des salles de cinéma, alors que leur absence de relief, ou plutôt l’incapacité de ceux en charge du film à leur donner du relief, les destine de toute évidence à la télévision, comme une version remastérisée, colorisée mais pas vraiment repensée de la série de Cécile Aubry dont elles sont l’adaptation."
    Benoît Smith (article entier disponible sur le site internet de Critikat, publié le 13/02/2018)
  • Paris Match
    Paris Match
    1 étoile
    "Les effets sont appuyés, les personnages en manque d’épaisseur et l’émotion aux abonnés absents."
    Fabrice Leclerc (article entier disponible sur le site internet de Paris Match, publié le 13/02/2018)
Remonter