Bienvenue à Suburbicon
Genres : Comedie Dramatique, Thriller, Policier - Durée : 1h44 mn
Sortie en salles le 06 Décembre 2017 - en VOD/DVD le 20 Avril 2018
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★

Critiques : Bienvenue à Suburbicon 1 étoile

  • Premiere
    Premiere
    3 étoiles
    "George Clooney s'empare d'un vieux script des frères Coen et en tire une charge anti-Trump en forme de comédie cartoon. Son meilleur film depuis Confessions d'un homme dangereux."
    Frédéric Foubert (article entier disponible dans Premiere n°480, page 106)
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    3 étoiles
    "Sans génie mais avec application et appétit, Clooney se glisse dans l'univers des Coen."
    Thomas Baurez (article entier disponible dans Studio Ciné Live n°95, page 77)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    3 étoiles
    "Est-ce le premier film anti-Trump ? Sous les pavés, l'égout."
    François Forestier (article entier disponible sur le site internet de L’OBS, publié le 06/12/2017)
  • 20 minutes
    20 minutes
    3 étoiles
    "Clooney les suit sur cette voie sanglante. Tuer quelqu’un, c’est sale et difficile comme en témoigne une scène de meurtre fort graphique."
    Caroline Vié (article entier disponible sur le site internet de 20 minutes, publié le 05/12/2017)
  • aVoir-aLire
    aVoir-aLire
    2 étoiles
    "...un thriller imparfait dans son écriture mais à l’univers visuel dérangeant et surtout porteur d’un message politique fort puisqu’il nous rappelle que la bêtise et l’hypocrisie qui ternissaient déjà l’Amérique dans les années 50 sont plus que jamais d’actualité."
    Julien Dugois (article entier disponible sur le site internet de aVoir-aLire, publié le 19/10/2017)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    2 étoiles
    "George Clooney livre une satire émoussée du rêve américain. "
    Alexandre Buyukodabas (article entier disponible sur le site internet des Inrocks, publié le 01/12/2017)
  • Télérama
    Télérama
    2 étoiles
    "…le film se révèle tout de même limité par une mise en scène beaucoup plus sage et convenue que ne l’aurait sans doute été celle des frères Coen…"
    Jacques Morice (article entier disponible sur le site internet de Télérama, publié le 05/12/2017)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    2 étoiles
    "Une idée qui fonctionne malgré quelques longueurs, en partie grâce à l’interprétation de Matt Damon, surprenant à contre-emploi."
    S.B. (article entier disponible sur le site internet du JDD, publié le 05/12/2017)
  • Le Monde
    Le Monde
    2 étoiles
    "Malgré une belle distribution et un scénario des frères Coen, le film de l’acteur-réalisateur américain déçoit."
    Thomas Sotinel (article entier disponible sur le site internet du Monde, publié le 06/12/2017)
  • Les Fiches du Cinéma
    Les Fiches du Cinéma
    2 étoiles
    "L’acteur devenu réalisateur marche dans les pas des frères Coen (…) mais peine à nous intéresser, la faute à une intrigue trop prévisible, qui manque de rythme et d’humour."
    M.Q. (article entier disponible sur le site internet des Fiches du Cinéma, publié le 06/12/2017)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    2 étoiles
    "L'acteur d'Ave Cesar pousse le portrait dans ses plus vils retranchements."
    Le Rédaction (article entier disponible sur le site internet du Figaro, publié le 06/12/2017)
  • Ecran Large
    Ecran Large
    2 étoiles
    "Bienvenue à Suburbicon manque par conséquent d'originalité et devient très prévisible."
    Alexandre Janowiak (article entier disponible sur le site internet d'Ecran Large, publié le 06/12/2017)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    1 étoile
    "La mise en scène, truffée d'emprunts mimétiques et plaqués, atteste la cinéphilie de Clooney, mais montre surtout son manque d'inspiration."
    Xavier Leherpeur (article entier disponible sur le site internet de L’OBS, publié le 06/12/2017)
  • Libération
    Libération
    1 étoile
    "…le spectateur n’a d’autre choix que de s’en prendre à la mise en scène à la fois très plate et très maladroite de Clooney, qui confirme qu’il n’a rien à dire - rien à faire - derrière une caméra quand les Coen en service minimum en auraient sans doute tiré une petite chose très méchante mais bien plus regardable."
    Olivier Lamm (article entier disponible sur le site internet de Libération, publié le 05/12/2017)
Remonter