Critiques : Blanche Neige et le chasseur

    en DVD le 23 Octobre 2012

Notre critique : Blanche Neige et le chasseur

    Blanche Neige se prend pour Jeanne d'Arc

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    Il serait logique de penser, à juste titre, "encore une adaptation du conte de Grimm", dont la dernière en date était celle (ratée) de Tarsem Singh, avec Julia Roberts et Lily Colins.
    Sauf que pour Blanche Neige et le Chasseur, Rupert Sanders, jusqu'à présent inconnu au bataillon, a osé s'aventurer là où aucun autre réalisateur n'était jamais allé. De même, il n'était pas chose aisée de proposer (enfin) une version originale du célèbre conte, maintes fois adapté, et dont la plus connue demeure encore aujourd'hui celle de Walt Disney, sortie en 1937.

    Blanche Neige et le chasseur


    Si on retrouve dans le film tous les éléments principaux du conte (la pomme, le miroir, le chasseur, les nains et la méchante reine), Rupert Sanders a offert à l'héroïne une toute nouvelle image, à mille lieues de la Blanche-Neige imaginée par Disney.
    Ici, elle ne porte pas (vraiment) de robe, monte à cheval comme un homme, se bat et mène sa propre armée au combat. En fait, elle ressemble plus à Jeanne d'Arc qu'à une princesse empotée de conte de fées.
    L'univers est quant à lui assez semblable au conte, puisqu'il regroupe les deux mondes totalement opposés : la forêt maléfique, ensorcelée par la méchante Reine, et l'univers féerique dans lequel évoluent les nains.
    La dimension épique, très Seigneur des anneaux, trouve bien sa place et la bataille du prologue est assez remarquablement exécutée, avec notamment de très beaux plans en slow motion. Les effets spéciaux sortent également du lot, avec une mention spéciale au traitement du visage de Charlize Theron qui vieillit et se flétrit à vue d'oeil.

    Blanche Neige et le chasseur


    Côté casting, Rupert Sanders n'a par contre pas trop pris de risque puisqu'il a offert le rôle de l'héroïne à la belle Kristen Stewart, mondialement connue pour son rôle de Bella Swan dans Twilight. La jeune actrice, très crédible dans son rôle de guerrière, nous démontre encore une fois, l'étendue de sa palette de jeu.
    Mais celle qui a l'habitude de crever l'écran se fait cette fois-ci reléguer au second plan par la très charismatique Charlize Theron, époustouflante dans son rôle de la méchante reine Ravenna qui insuffle une dimension angoissante au film.
    "Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film" disait Alfred Hitchcock. Voilà une phrase qui est capable de résumer tout le film, car c'est finalement elle, Charlize Theron, qui porte le film et nous permet de ne pas trouver le temps (trop) long.

    Toute la difficulté était en effet bien là : pouvoir garder le spectateur attentif pendant plus de deux heures. Mission à moitié accomplie pour le réalisateur, car arrivé à mi-film, on commence un peu à décrocher, la faute à un manque d'enjeux narratifs (même si on connaît l'histoire, on aimerait être un peu surpris), voire à des raccourcis paresseux (tout semble trop à la portée de l'héroïne et le Bien finit par triompher sur le Mal) alors qu'on aurait aimé passer un peu plus de temps du côté obscur. On ne s'attache pas non plus aux personnages, qui, traités de manière assez artificielle, ne nous embarquent pas avec eux dans leur quête.
    Le problème du film est finalement un peu le même que pour le Alice au pays des merveilles de Tim Burton qui avait, à l'époque, également choisi l'option de l'héroïne guerrière.
    Il n'y a pas suffisamment d'enjeux pour que le spectateur ait réellement envie de se laisser entraîner dans la quête de l'héroïne, jamais confrontée à des péripéties capables de la détourner de son objectif.
    Tous les ingrédients étaient pourtant réunis. Dommage.

Critiques : Blanche Neige et le chasseur 1 étoile

  • Le Parisien
    Le Parisien
    4 étoiles
    " Le conte de Grimm sort dans une nouvelle version plus violente et plus moderne, superbe, avec, en tête d’affiche, Kristen Stewart et Charlize Theron. "
    Alain Grasset (article entier disponible dans Le Parisien du 13 juin 2012)
  • Elle
    Elle
    3 étoiles
    " Costumes et effets spéciaux qui donnent envie de croquer à pleine dents dans cette adaptation. "
    E.R. (article entier disponible dans Elle n°3467, page 44)
  • Télé 7 Jours
    Télé 7 Jours
    3 étoiles
    " Plus épique et plus sombre, le spectacle à l'esthétique léchée se savoure comme une friandise. "
    U. Ceillier (article entier disponible dans Télé7Jours n°2716, page 26)
  • Ouest France
    Ouest France
    3 étoiles
    " Univers gothique qui se nourrit d’un déferlement de créations visuelles contrastées. "
    (article entier disponible dans Ouest France du 13 juin 2012)
  • 20 Minutes
    20 Minutes
    3 étoiles
    " Si les plus jeunes pourront être impressionnés par certaines scènes d'effets spéciaux, cette histoire de femmes fortes luttant pour le pouvoir séduira parents et grands enfants "
    Caroline Vié (article entier disponible dans 20 Minutes du 13 juin 2012)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " (…) la Blanche-Neige de Rupert Sanders se présente comme une réalisation efficace dans son récit, créative dans ses moyens, suffisamment intelligente dans son travail sur la matière première (…) "
    Noémie Luciani (article entier disponible dans Monde du 12/06/2012)
  • L'Express
    L'Express
    3 étoiles
    " Ce conte au visuel ahurissant distille de bien belles images de cinéma. "
    J.W. (article entier disponible dans L'express Style n°3180, page 31)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    " Dark au possible, lyrique en diable, beau comme une enluminure, ce Blanche Neige et le chasseur revisite le conte des frères Grimm avec respect tout en lui faisant quelques infidélités. "
    Christophe Narbonne (article entier disponible dans Première n°424, page 42)
  • Les Fiches du cinéma
    Les Fiches du cinéma
    2 étoiles
    " Blanche Neige et le chasseur revisite le conte à toutes les sauces, pour un résultat composite assez plaisant. "
    Michael Ghenman (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma n°2026, page 4 )
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    2 étoiles
    " À la fois mélo romantique (la love story avec le chasseur) et block-buster d'heroic fantasy, ce Blanche-Neige 2012 est un spectacle deux en nain. "
    Laurent Dijan (article entier disponible dans StudioCinélive n°39, page 29)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    2 étoiles
    " Malgré quelques longueurs et une Charlize Theron parfois hystérique, on se laisse envoûter par cette histoire universelle, portée par la convaincante Kristen Stewart. "
    S.B. (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 10/06/2012)
  • Télérama
    Télérama
    2 étoiles
    " On aurait aimé plus d'ampleur dans la mise en scène, mais il y a tout de même un morceau de bravoure par-ci, un bel effet-spécial par-là. "
    Guillemette Odicino (article entier disponible dans Télérama n°3257, page 48)
  • Positif
    Positif
    2 étoiles
    " Pari gagné malgré les défauts habituels du genre, combats répétitifs, rythmés par trop de musique et dont le dessin manque de netteté. "
    J.-L.B. (article entier disponible dans Positif n°617-618, page 136)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    1 étoile
    " Pareils à des engins de démolition, les chevaliers capitalistes de l’industrie ont noyé la poésie et la subtilité de l’histoire originale sous une épaisse couche de spectaculaire, tapageur et emphatique."
    Guillaume Sbalchiero (article entier disponible dans Les Inrocks n°863, page 83)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    1 étoile
    " D’où un beau film que l’on regarde sans passion en se demandant de qui est-il l’histoire."
    Nicolas Schaller (article entier disponible sur Le Nouvel Obs du 12 juin 2012)