Call me by your Name
Genre : Drame - Durée : 2h11 mn
Sortie en salles le 28 Février 2018
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★

Critiques : Call me by your Name 2 étoiles

  • Première
    Première
    4 étoiles
    "(...) Une éblouissante odyssée du désir."
    Anouk Féral (article entier disponible dans Première n°482, page 96)
  • aVoir-aLire
    aVoir-aLire
    4 étoiles
    "L’éloge de la passion et de la nécessaire douleur qui s’ensuit, au cœur d’un film lumineux, magnifiquement interprété, qui bouscule les préjugés, pour s’immiscer in fine au panthéon des œuvres traitant du désir. Une forme de chef-d’œuvre."
    Frédéric Mignard (article entier disponible sur le site internet d'aVoir-aLire, publié le 27/02/2018)
  • Ecran Large
    Ecran Large
    4 étoiles
    "Call Me by Your Name n'est pas le petit mélodrame classique : c'est une parenthèse magnifique d'une finesse éblouissante, dont le sens et la beauté résonnent longtemps après."
    Geoffrey Crété (article entier disponible sur le site internet d'Ecran Large, publié le 20/01/2018)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    "Conçu comme un havre où le temps semble suspendu, le film du Palermitain, adapté du roman d’André Aciman, est tout entier dévolu à l’éclosion du sentiment amoureux. Et à la brûlure du désir."
    Jacky Goldberg (article entier disponible sur le site internet des Inrocks, publié le 23/02/2018)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    "Luca Guadagnino trace une voie singulière, entre une fidélité italienne au néoréalisme (vérité des décors et des corps, durée des plans) et un tropisme hollywoodien — tout concourt à séduire. Call me by your name, tourné dans la région où il vit, est à ce jour son film le plus accompli, fascinant (...)"
    Louis Guichard (article entier disponible sur le site internet de Télérama, publié le 28/02/2018)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    3 étoiles
    "Luca Guadagnino fait preuve d’une sensibilité et d’une douceur inouïes en mettant en scène des cœurs qui battent à l’unisson, des corps qui succombent à la tentation, incapables de résister à la déflagration des sentiments. La beauté mélancolique du récit accroît son pouvoir de dévastation, en évoquant l’impossibilité d’assumer une relation homosexuelle dans les années 1980."
    S.B (article entier disponible sur le site internet du Journal du Dimanche, publié le 27/02/2018)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    3 étoiles
    "Tout, dans ce film, dont le dernier tiers aurait gagné à plus de concision, est sensualité, quête de beauté dans une campagne italienne où l'on passerait volontiers le restant de nos jours."
    Nicolas Schaller (article entier disponible sur le site internet du Nouvel Observateur, publié le 28/02/2018)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    "Classique dans sa forme, moderne dans sa manière d’aborder une histoire d’amour entre garçons, ce récit de formation, coulé dans une bande originale où Bach dialogue avec Ravel, Sufjan Stevens et John Adams, propulse sur l’avant de la scène son réalisateur, Luca Guadagnino."
    Isabelle Regnier (article entier disponible sur le site internet du Monde, publié le 28/02/2018)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    3 étoiles
    "(...) un bijou de délicatesse et d'humanité."
    La rédaction (article entier disponible sur le site internet du Figaro, publié le 28/02/2018)
  • Les Fiches du Cinéma
    Les Fiches du Cinéma
    2 étoiles
    "Luca Guadagnino s’empare ici des codes du film d’initiation pour mieux affirmer sa romance gay comme étant, avant tout, une histoire comme les autres."
    C.Lê (article entier disponible sur le site internet des Fiches du Cinéma, publié le 28/02/2018)
Remonter