Corps et âme

Corps et âme

Un film de .
Genre : Comedie Dramatique - Durée : 1h56 mn
Sortie en salles le 25 Octobre 2017
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

Critiques : Corps et âme 2 étoiles

  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    4 étoiles
    "…ce film hongrois dégage une puissance fascinante avec son univers sorti de nulle part aux confins du conte fantastique, du romantisme burlesque et d’un naturalisme carrément brutal."
    Alexis Campion (article entier disponible sur le site internet du JDD, publié le 24/10/2017)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    " Corps et âme raconte comment deux êtres s’apprivoisent. Les mots, les gestes redeviennent d’une sensibilité extrême devant la caméra d’Ildikó Enyedi, qui s’émerveille de l’étran­geté humaine. "
    Frédéric Strauss (article entier disponible sur le site internet de Télérama, publié le 24/10/2017)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " Ce film hongrois, à l’architecture compliquée, séduit par sa sincérité. "
    Thomas Sotinel (article entier disponible sur le site internet du Monde, publié le 25/10/2017)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    " Sous des dehors analytiques, la naissance de l’amour exprimée par touches impressionnistes et subtiles. "
    Serge Kaganski (article entier disponible sur le site internet des Inrocks, publié le 20/10/2017)
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    2 étoiles
    " Au fil des scènes qui, traînant en longueur, finissent pas réduire d’autant la puissance poétique de son propos. "
    Thierry Cheze (article entier disponible dans Studio CinéLive n°93, octobre 2017, page 94)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    2 étoiles
    " La grâce infinie de sa mise en scène ne méritait-elle pas mieux que ce scénario ténu de moyen-métrage ? "
    Nicolas Schaller (article entier disponible sur le site internet de L’OBS, publie le 25/10/2017)
  • Paris Match
    Paris Match
    2 étoiles
    "…le film crie sa singularité à chaque plan, son audace à chaque dialogue surréaliste comme s'il était programmé à plaire à un public cinéphile qui trouvera dans le film matière à «analyser» le scénario. "
    Yannick Vely (article entier disponible sur le site internet de Paris Match, publié le 24/10/2017)
Remonter