CommeAuCinema

Critiques : Harvey Milk

    en DVD le 16 Septembre 2009

Notre critique : Harvey Milk

    Humilité et force au service d’un film émouvant et passionnant

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    Avec l’histoire d’Harvey Milk, premier homme politique gay élu à des fonctions officielles aux Etats-Unis, Gus Van Sant dresse le portrait émouvant d’un homme, de son combat, et, à travers eux, de toute une époque, une société. Celle du San Francisco des années 70, berceau de la culture gay.

    Emblème de la lutte pour les droits des homosexuels depuis toujours, San Francisco joue un rôle prépondérant dans le film, au-delà de la simple ville. On la retrouve d’ailleurs ça et là dans des images d’archives retravaillées pour un rendu d’autant plus réaliste.
    Le réalisateur use ainsi de certaines figures de style mais sans jamais en abuser, donnant au film une âme, tout en faisant écho à ses autres œuvres. Et si Harvey Milk est peut-être plus abordable que certains autres films de Van Sant, il n’en est pas pour autant plus classique. L’ensemble recèle un travail minutieux et intelligent, tant au niveau de la photographie - qui n’est pas sans rappeler celle d’Elephant (elle est d’ailleurs signée du même directeur de la photo Harris Savides) – que de la musique, tout simplement sublime.

    Au centre de cette ville, un homme, Harvey Milk, porté par un Sean Penn brillant, jouant dans un registre parfois inattendu. Capable de faire passer des émotions intenses par de simples gestes et regards, l’acteur habite littéralement son personnage. Un héros comme souvent chez le réalisateur incompris ou en marge des autres, que Van Sant porte sur le devant de la scène avec humilité et perspicacité.
    Entouré de comédiens tout aussi talentueux – Emile Hirsch, James Franco ou Josh Brolin - le personnage de Milk n’en est que plus attachant. Un parfait équilibre dans le scénario entre l’œuvre politique de Milk et sa vie privée fait en effet du personnage quelqu’un d’avant tout humain et émouvant. A l’image de cette remarquable scène, au début du film, du coup de foudre dans le métro entre Sean Penn et James Franco.

    C’est aussi grâce à cette humanité que l’on suit avec encore plus de passion son combat. Un combat qui a de nombreux échos au-delà de la cause homosexuelle, et qui est malheureusement d’une modernité sans faille, avec une triste résonance dans l’actualité où, trente ans après le combat de Milk, un référendum vient de rejeter le mariage homosexuel en Californie.

Critiques : Harvey Milk 2 étoiles

  • Le Monde
    Le Monde
    4 étoiles
    " Harvey Milk est peut-être le premier film dans lequel il (Gus Van Sant) réconcilie les deux versants de son talent, mettant au service du spectacle la maîtrise formelle de ses expérimentation. "
    Thomas Sotinel (article entier disponible dans Monde du 04/03/2009)
  • Metro
    Metro
    4 étoiles
    " Drame complexe qui dépasse largement le cadre du « biopic » respectueux ou de l’œuvre engagée."
    J.M. (article entier disponible dans Metro du 04/03/2009)
  • Studio CinéLive
    Studio CinéLive
    4 étoiles
    " Un film dont ont ressort ému et plus instruit."
    Sophie Benamon (article entier disponible dans Studio CinéLive n°2, page 40)
  • Le Point
    Le Point
    4 étoiles
    " Le film (...) mêle les registres et captive du premier au dernier plan. "
    Olivier de Bruyn (article entier disponible dans Le Point n°1902, page 83)
  • A Nous Paris
    A Nous Paris
    4 étoiles
    " (...) le talent est là, et surtout la performance de Sean Penn (récompensée par un Oscar) y surclasse le mot "perfection". "
    Fabien Menguy (article entier disponible dans A nous Paris du 27/02/2009)
  • Technikart
    Technikart
    4 étoiles
    " (...) le premier grand film politique US (...) depuis Votez McKay en 1971. "
    Benjamin Rozovas (article entier disponible dans Technikart n°130, page 87)
  • Libération
    Libération
    4 étoiles
    " On dirait un film d’Oliver Stone. Sauf que non. Par la grâce de nombreuses subtilités qui secouent le baobab."
    Gérard Lefort (article entier disponible dans Libération du 05/03/2009)
  • Première
    Première
    4 étoiles
    " Vibrant de militarisme, (et non de prosélytisme), le film a l’intelligence de ne pas ressembler à un tract partisan."
    Mathieu Carratier (article entier disponible dans Première n°385, page 63.)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    3 étoiles
    " Evitant les pièges de l’hagiographie complaisante, cette biographie militante et passionnante réussit à conjuguer intimité du personnage et contexte politique."
    Barbara Théate (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 01/03/2009)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    3 étoiles
    " Harvey Milk est un film captivant, passionnant, troublant, interrogeant."
    Pascal Mérigeau (article entier disponible dans Le Nouvel Observateur n°2313, page 112)
  • 20 Minutes
    20 Minutes
    3 étoiles
    " (...) Sean Penn, bluffant de mimétisme dans le rôle-titre. "
    Caroline Vié (article entier disponible dans 20 Minutes du 04/03/2009, page 12)
  • Ouest France
    Ouest France
    3 étoiles
    " Un beau film universel. "
    (article entier disponible dans Ouest France du 04/03/2009)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    " Montrer sans rien asséner, expliquer sans rien résoudre, c'est tout l'art d'un cinéaste majeur qui signe ici l'un de ses films les plus accessibles et les plus accomplis. "
    Aurélien Férenczi (article entier disponible dans Télérama n°3086, page 39)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    3 étoiles
    " Gus Van Sant, l'histoire très réussie d'un politicien homosexuel interprété «avec brio» par Sean Penn."
    Jean-Luc Watchtausen (article entier disponible dans Le Figaro du 05/03/2009)
  • Paris Match
    Paris Match
    3 étoiles
    " Totalement au service de l'Histoire et de son personnage central, Gus Van Sant nous offre ici une saga biographique d'envergure comme seuls les Américains savent le faire. "
    Alain Spira (article entier disponible dans Paris Match n°3120, page 20)
  • Les Cahiers du Cinema
    Les Cahiers du Cinema
    3 étoiles
    " Curieux mélange, à travers lequel Van Sant entend afficher par-delà le changement de registre une continuité entre Paranoid Park et Milk."
    Antoine Thirion (article entier disponible dans Les cahiers du cinéma n°643, page 34).
  • Positif
    Positif
    3 étoiles
    " (...) parce que Milk est soumis à la nécessité d'extérioriser et de rendre visible, (...), on éprouve devant lui l'impression que ferait un peintre abstrait revenu à la figuration, reconstituant ce qui avait été déconstruit, offrant un portrait fermé en lieu et place d'une esquisse infinie. "
    Franck Kausch (article entier disponible dans Positif n°577, page 46)
  • Télé 7 Jours
    Télé 7 Jours
    2 étoiles
    " A l’écran ? La mise en scène du toujours très inspiré Gus Van Sant. Dans le rôle titre ? Sean Penn, magistral. Il montre une fois de plus qu’il peut tout jouer. "
    Viviane Pescheux (article entier disponible dans Télé7Jours n°2545, page 128)
  • TéléCinéObs
    TéléCinéObs
    2 étoiles
    " On peut regretter que Van Sant (…) se laisse rattraper par les conventions du biopic (…) des réserves vites oubliées devant la subtilité des rapports entre les personnages et la force de l’interprétation, dont celle de Sean Penn"
    N.S. (article entier disponible dans TéléCinéObs n°2313, page 28)
  • VSD
    VSD
    2 étoiles
    " Gus Van Sant flirte avec l’hagiographie, mais il évite l’écueil du prosélytisme. Sean Penn, oscarisé pour ce rôle habité, nous fait avaler la pilule d’un final un peu emphatique. "
    O. B. (article entier disponible dans VSD n°1645 S, page 60)