Critiques : Irène

    en DVD le 03 Novembre 2011

Critiques : Irène 3 étoiles

  • Les Cahiers du Cinéma
    Les Cahiers du Cinéma
    4 étoiles
    « Si le filmage est si poignant, c’est qu’il est accompagné d’une parole chuchotante qui glisse les mots les uns après les autres à notre oreille ».
    Stéphane Delorme (article entier sur les cahiers du cinéma d’Octobre 2009)
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    4 étoiles
    " Irène est un grand petit film d'une puissance inouïe qui laisse à distance, par spécificité même, la production dominante où les grands moyens ensevelissent le plus souvent les idées. "
    Thomas Baurez (article entier disponible dans Studio CinéLive n°09, page 38)
  • Le Monde
    Le Monde
    4 étoiles
    « Irène est non seulement un film bouleversant, mais c'est aussi un moment révélateur dans l'oeuvre d'Alain Cavalier ».
    Jacques Mandelbaum (article entier dans le Monde du 27 Octobre 2009)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    4 étoiles
    « Ce journal n’est pas simplement une volée de notes rédigées rapidement, mais un texte littéraire dont la qualité réhausse le film ».
    Serge Kaganski (article entier disponible dans Les Inrockuptibles du 28 Octobre 2009)
  • VSD
    VSD
    4 étoiles
    " De sa veine quête, Cavalier rapporte une œuvre unique et éblouissante. "
    O.B. (article entier disponible dans VSD n°1679, page 60)
  • 20 Minutes
    20 Minutes
    4 étoiles
    " Petit film simple et bouleversant (...) "
    Stéphane Leblanc (article entier disponible dans 20 Minutes du 28 octobre 2009)
  • TéléCinéObs
    TéléCinéObs
    4 étoiles
    " Entre le bloc-notes et la prière, l'auto-analyse et le constat, ce film est bouleversant, totalement. "
    F.F. (article entier disponible dans TéléCinéObs n°2347, page 31)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    4 étoiles
    " Il n'y a jamais eu de film comme Irène. "
    Pascal Mérigeau (article entier disponible dans Le Nouvel Observateur n°2347, page 120)
  • Figaroscope
    Figaroscope
    4 étoiles
    " Un bouleversant film incantatoire et cathartique."
    Olivier Delcroix (article entier disponible dans Figaroscope du 29 octobre 2009)
  • Métro
    Métro
    3 étoiles
    "Emouvant".
    (Article entier disponible dans le Métro du Mercredi 28 Octobre 2009)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    3 étoiles
    " Quelque part entre Stendhal et Antonioni, Alain Cavalier invente ici un langage d'une puissance inouïe "
    Carlos Gomez (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 26 octobre 2009)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    " Irène a la force envoûtante et tragique des grands poèmes romantiques "
    Aurélien Ferenczi (article entier disponible dans Télérama du 28 octobre 2009)
  • L'express
    L'express
    3 étoiles
    " Une œuvre rare et délicate "
    J.W. (article entier disponible dans L'express Mag n°3043, page 31)
  • Libération
    Libération
    3 étoiles
    "Irène flirte avec l’essence du cinéma ou, plus encore, de la littérature".
    Philippe Azoury (article entier disponible sur le Libération du 29 octobre 2009)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    " Plus artisanale qu'autarcique, discrète mais généreuse, la démarche d'Alain Cavalier n'est ni cryptée ni même si radicale "
    Frederic Rivière (article entier disponible dans Première n°392, page 58.)
  • Elle
    Elle
    3 étoiles
    " Un documentaire magnifique sur les vivants et les morts. "
    Florence Ben Sadoun (article entier disponible dans Elle n°3331, page 50)

Critique Cannoise : Irène 4 étoiles

  • Libération
    Libération
    4 étoiles
    "Alain Cavalier invoque le souvenir de son épouse, morte au début des années 70, et lui adresse une magnifique déclaration d’amour."
    Gérard Lefort (article entier disponible dans Libération du 20/05/2009)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    4 étoiles
    "En 1972, la femme d’Alain Cavalier disparaissait dans un accident. Peut-on filmer l’absence ? Réponse dans ce film admirable."
    Pascal Mérigeau (article entier disponible dans Le Nouvel Observateur n°2324, page 115)