CommeAuCinema

Critiques : J'ai rencontré le Diable

    en DVD le 08 Novembre 2011

Notre critique : J'ai rencontré le Diable

    Un enfer à vous glacer d'effroi

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    J'ai rencontré le Diable de Kim Jee Woon, projeté en salle en juillet 2011, sort en DVD ce mardi 8 novembre. Retour sur un thriller puissant, radical et assez violent, qui bouscule nos convictions sur la frontière entre le bien et le mal qui, parfois, se révèle bien plus mince que l'on ne le croit.


    C'est l'hiver, dans ce coin sud-coréen, reculé et désert mais néanmoins si proche de Séoul. Tout semble paisible et pourtant, la neige immaculée ne va pas tarder a être souillée par le sang. Après le rythme assez lent des premières minutes, tout s'accélère. On retrouve dans un terrain vague des morceaux de corps fraîchement découpés. Il s'agit d'une femme, une des filles du chef de la police de la mégalopole coréenne. Elle est fiancée à l'agent secret Soo-Hyun, interprété par un Lee Byung-Hun impeccable, qui va tout faire pour la venger. L'agent mène son enquête, les suspects sont disculpés les uns après les autres sans qu'on sache quels éléments les innocentent.

    Tout va si vite, qu'en une vingtaine de minutes on croit l'affaire pliée. Mais penser cela serait bien réducteur et beaucoup trop facile. S'ensuit alors un jeu du chat et de la souris calculé, une traque, froide et sans merci, entre deux hommes. À la base, ils sont diamétralement opposés moralement parlant, mais pourtant, ils vont progressivement être animés par la même violence. Choi Min-Sik qui campe le rôle du tueur en série, Kyung-Chul, va peu à peu passer de chasseur à proie. Un gibier convoité par Soo-Hyun, assoiffé de vengeance et déterminé à en découdre.


    Le réalisateur Kim Jee Woon sème le trouble dans les esprits : en fin de compte, lequel des deux personnages est le plus diabolique ? Chacun jugera et tranchera. Malgré un scénario bien ficelé, quelques scènes gores (mais pas trop) et des acteurs très en forme, on déplore quelques longueurs, et une certaine prévisibilité des événements.

Critiques : J'ai rencontré le Diable 1 étoile

  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    4 étoiles
    " Le scénario, foisonnant, ébranle par sa violence extrême mais jamais gratuite, ses montées en puissance, sa radicalité, son nihilisme. Une oeuvre choc dont on ne ressort pas indemne. "
    Stéphanie Belpêche (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 04/07/2011)
  • Le Parisien
    Le Parisien
    4 étoiles
    " Un thriller époustouflant de virtuosité, d’ultraviolence et de profondeur. "
    Marie Sauvion (article entier disponible dans Le Parisien du 06/07/2011)
  • Première
    Première
    4 étoiles
    " Kim Jee-woon démonte tous ses détracteurs avec cet uppercut dont la noirceur éclabousse tout sur son passage. "
    Thomas Agnelli (article entier disponible dans Première n°413, page 26.)
  • Mad Movies
    Mad Movies
    4 étoiles
    " J'ai rencontré le diable est un film qui prend aux tripes -comme tout bon récit de vengeance-, mais qui, surtout, chamboule profondément nos repères quant à la frontière qui sépare le Bien du Mal. (…) C'est avant tout une étude comportementale sur les liens qui unissent deux hommes a priori aux antipodes morales l'un de l'autre… Et qui ne peuvent bientôt plus vivre l'un sans l'autre "
    Julien Sévéon (article entier disponible dans Mad Movies n°243, pages 44/45)
  • Studio CinéLive
    Studio CinéLive
    3 étoiles
    " On est frappés par la virtuosité de la mise en scène qui fait se succéder les scènes de bravoure aussi riches en hémoglobine qu’en humour noir corrosif. "
    T.C. (article entier disponible dans Studio CinéLive n°28, page 34)
  • Paris Match
    Paris Match
    3 étoiles
    "(…) ce thriller jusqu’au-boutiste au dénouement à perdre la tête, est à la hauteur de son titre. Vous allez vraiment y rencontrer le diable. Le pire de tous, celui à visage humain… "
    Alain Spira (article entier disponible dans Paris Match n°3242, page 30)
  • 20 Minutes
    20 Minutes
    3 étoiles
    " La violence de certaines scènes fait réserver ce petit bijou très gore aux amateurs de sensations fortes. "
    (article entier disponible dans 20 minutes du 06/07/2011)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    " En refusant de faire du justicier un héros positif et en faisant progressivement passer le serial killer du rôle de bourreau à celui de victime, le réalisateur se plaît à semer le doute : qui des deux personnages est vraiment le diable ? Le plus machiavélique et le plus manipulateur, en tout cas, c’est le cinéaste."
    Jérémie Couston (article entier disponible dans Télérama n°3208, page 46)
  • TéléCinéObs
    TéléCinéObs
    3 étoiles
    " Un film de vengeance ludique et terrifiant, le réalisateur déploie une virtuosité folle et explose les frontières de la violence au cinéma. "
    Nicolas Shaller (article entier disponible dans TéléCinéObs n°2435, pages 10)
  • VSD
    VSD
    3 étoiles
    " Derrière ce pitch passe partout se cache une bombe d'ingéniosité, de tension et de maestria, qui terrorise et bouleverse dans un même élan. À ce jour, meilleur thriller de l'année. "
    B. A. (article entier disponible dans VSD n°1767, page 64)
  • Les Cahiers du cinéma
    Les Cahiers du cinéma
    2 étoiles
    " L'énergie avec laquelle J'ai rencontré le diable joue de sa sauvagerie épidémique, le délire cartoonesque qui finit par annihiler toute échelle de la folie, permettent à ce sympathique marathon de l'horreur de tenir héroïquement la distance malgré sa durée aberrante. "
    V.M. (article entier disponible dans Les cahiers du cinéma n°669, page 57)
  • L'express
    L'express
    2 étoiles
    " Un long métrage chiquant et, précisons le, sacrément maîtrisé question image et interprétation, rappelant que tout cela n'est que du cinéma. Et du bon. "
    Christophe Carrière (article entier disponible dans L'express Styles n°3131, page 28)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    1 étoile
    "Comme si le film se sabotait de l’intérieur, échappant à l’impasse morale qui le menace pour driver vers le cartoon gore coréen. J’ai rencontré le diable, et je me suis bien marré."
    Romain Blondeau (article entier disponible dans Les Inrocks n°814, page74)
  • Le Monde
    Le Monde
    1 étoile
    " L'humour, la répétition presque burlesque de certains moments de cruauté, les gags horrifiques qui, paradoxalement, neutralisent la violence et font que les coups et les mutilations semblent ne plus faire mal au-delà d'une certaine dose (largement dépassée ici), transforment le film en une sorte de dessin animé, de cartoon sadique, amusant mais inoffensif et fatalement à côté de la plaque lorsqu'il semble vouloir poser des questions sérieuses. "
    Jean-François Rauger (article entier disponible dans Monde du 06.07.11)