Critiques : L'Eté de Giacomo

Critiques : L'Eté de Giacomo 1 étoile

  • Télérama
    Télérama
    4 étoiles
    " Remarqué dans plusieurs festivals, son film est une ode à la beauté du monde dont on sort ébloui, le regard épanoui et le cœur en liesse."
    François Ekchajzer (article entier disponible dans Télérama n°3258, page 115)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " Ce film est simple et beau "
    Isabelle Regnier (article entier disponible dans Monde du 4 Juillet 2012)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    " La rumeur était fondée : L’Eté de Giacomo est, dès son introduction, une splendeur rare dont la virtuosité discrète élève son auteur, le jeune Alessandro Comodin, 30 ans à peine, au rang des plus précieuses découvertes contemporaines. "
    Romain Blondeau
  • Libération
    Libération
    2 étoiles
    " l’Eté de Giacomo se fait, avec une souveraine délicatesse, un précis illuminé d’adolescence de l’amour, tout en vertiges cruels."
    Julien Gester (article entier disponible dans Libération du 4 juillet 2012)
  • Première
    Première
    2 étoiles
    " Alessandro Comodin, doué pour saisir l'insaisissable, s'annonce comme un auteur à suivre. "
    Isabelle Danel (article entier disponible dans Première n°425, page 31)
  • Positif
    Positif
    2 étoiles
    " La fragilité de l'ensemble, ennuyeux mais émouvant, prouve le talent d'Alessandro Comodin, un cinéaste qui n'a pas cherché la facilité pour son premier long métrage. "
    N.B. (article entier disponible dans Positif n°617-618, page 138)
  • Les fiches du cinéma
    Les fiches du cinéma
    2 étoiles
    " Et puis petit à petit (…), on se surprend à observer ces adolescents avec curiosité, avec intérêt, et bientôt même avec tendresse. "
    David Nathanson (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma n°2026, page 07 )
  • studio ciné live
    studio ciné live
    1 étoile
    " Sur fond d'une très générique chronique sur l'éveil des sens et le trouble du désir, le cinéaste segmente son récit en blocs répétitifs et interminables, mauvaise digestion du cinéma vérité. "
    X.L. (article entier disponible dans StudioCinélive n°39, page 42)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    1 étoile
    " L’exemple parfait d’un beau sujet (…) desservi par un cinéaste tellement obnubilé par l’idée de marquer son territoire stylistique qu’il en oublie d’accompagner son personnage et de s’adresser au spectateur."
    Xavier Leherpeur (article entier disponible dans sur le site Le Nouvel Observateur)