Critiques : La Femme qui aimait les hommes

Critiques : La Femme qui aimait les hommes 1 étoile

  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " Tout en évitant l'exaltation libertaire ou hédoniste satisfaite d'elle-même, le film repose sur un questionnement infini qu'un dénouement suspendu laisse, avec intelligence, ouvert."
    Jean-François Rauger (article entier disponible dans Monde du 10/07/2012)
  • Les fiches du cinéma
    Les fiches du cinéma
    3 étoiles
    " La mise en scène, parfaitement maîtrisée, est au contraire d'une finesse exemplaire, s'appuyant sur des travellings fluides et discrets, sur un juste dosage de la durée des plans, souvent larges. "
    Benjamin Untereiner (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma n°2026, page 14 )
  • Studio ciné live
    Studio ciné live
    2 étoiles
    " L'ambivalence de point de vue qui sous-tend cette fiction, relayée par une écriture sèche refusant les schémas psychologiques, déstabilise souvent. "
    X.L. (article entier disponible dans StudioCinélive n°39, page 44)
  • Première
    Première
    1 étoile
    " Ici, entre conte (im)moral et abstraction pure, l'ennui pointe. "
    Isabelle Danel (article entier disponible dans Première n°425, page 35)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    1 étoile
    " Hélas, le scénario est prévisible et totalement vain. "
    S.B. (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 08/07/2012)
  • Télérama
    Télérama
    1 étoile
    " Le refus de toute explication psychologique peut avoir du bon, à condition que les personnages aient un minimum d'épaisseur."
    Samuel Douhaire (article entier disponible dans Télérama n°3261, page 49)

Critique Cannoise : La Femme qui aimait les hommes 1 étoile

  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " Le film assume l'audace de son propos et affiche par sa mise en scène une sérénité presque provocante. (...) La cinéaste israélienne s'interroge sur la légitimité des codes sociaux en matière de relations sexuelles consenties entre adultes, sur la légitimité du refoulement du désir, et sur l'opposition entre fidélité et tolérance dans la cellule conjugale. "
    Jean-Luc Douin (article entier disponible dans Le Monde du 14/05/2011)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    "Naissance d’une cinéaste à suivre (…) Dommage que ce film doux et habité se conclut sur une série de rebondissements un peu rapides et forcés. Mais Hagar Ben-Asher est vraiment une cinéaste."
    S.K. (article entier disponible dans Les Inrocks n°807)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    2 étoiles
    " Hagar Ben Asher (…) cadre avec le souffle mêlé des grands Russes et du western pour enlever un film gonflé (une scène de pédophilie) mais aussi très politique sur la liberté au féminin. "
    Sophie Grassin (article entier disponible sur le site Le Nouvel Observateur)
  • Brazil
    Brazil
    1 étoile
    " Si la photographie et la mise en scène sont remarquables, on ne peut pas en dire autant du scénario, absolument navrant. "
    Johan Girard (article entier disponible dans Brazil n°41, page 50)