La Fête est Finie
Genre : Drame - Durée : 1h33 mn
Sortie en salles le 28 Février 2018
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★

Critiques : La Fête est Finie 1 étoile

  • Première
    Première
    3 étoiles
    "(...) Marie Garel-Weiss sait de quoi elle parle. Et si sa caméra pâtit parfois d'un naturalisme un peu forcé, son empirisme intime permet au film de rester droit, animé d'une pulsion de vie indéfectible."
    A.F (article entier disponible dans Première n°482, page 107)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    "Une rencontre entre deux jeunes femmes dans un centre de désintoxication. Un premier film très réussi avec les extraordinaires Clémence Boisnard et Zita Hanrot."
    Bruno Deruisseau (article entier disponible sur le site internet des Inrocks, publié le 23/02/2018)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    "Rechutes et fureur de (sur)vivre : pour son premier long métrage, la jeune réalisatrice filme l’addiction avec une franchise et une énergie étonnantes, dans une lumière crue et douce. Le suspense est constant (...)"
    Guillemette Odicino (article entier disponible sur le site internet de Télérama, publié le 28/02/2018)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    3 étoiles
    "Premier film de Marie Garel-Weiss : on y sent le désir puissant de faire du cinéma, la nécessité de parler d'une histoire personnelle, l'élan de la conviction. C'est tourné avec peu de moyens, et, malgré tout, le film a de l'allure, notamment grâce aux deux comédiennes, Clémence Boisnard et Zita Hanrot : entre elles, il y a une décharge d'énergie qui illumine le récit."
    François Forestier (article entier disponible sur le site internet du Nouvel Observateur, publié le 28/02/2018)
  • Ecran Large
    Ecran Large
    3 étoiles
    "Touchant, cru, sombre et juste, La fête est finie aurait pu être un grand film bouleversant sur l'addiction et la reconstruction, attaché à ses personnages portés par des actrices extraordinaires s'il ne faisait pas le choix à mi-parcours de généraliser son propos sur un mode quelque peu scolaire. Un choix très conscient de la part de Marie Garel Weiss et qui ne souffre donc d'aucune critique possible à ce niveau."
    Christophe Foltzer (article entier disponible sur le site internet d'Ecran Large, publié le 28/02/2018)
  • aVoir-aLire
    aVoir-aLire
    2 étoiles
    "Cette histoire d’amitié sur fond de toxicomanie est une bonne occasion de se demander si la dépendance affective est un substitut ou une bouée de sauvetage."
    Julien Dugois (article entier disponible sur le site internet d'aVoir-aLire, publié le 14/02/2018)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    2 étoiles
    "Si ce drame réaliste et très balisé n’apporte pas grand-chose de neuf que sur le sujet de l’enfer de la dépendance, il s’en dégage une émouvante sincérité."
    Bap.T (article entier disponible sur le site internet du Journal du Dimanche, publié le 27/02/2018)
  • Le Monde
    Le Monde
    2 étoiles
    "Si le film est porté par le charme et l’énergie de ses deux actrices (Clémence Boisnard et Zita Hanrot), il ne parvient pas à éviter les automatismes du cinéma dit naturaliste."
    Murielle Joudet (article entier disponible sur le site internet du Monde, publié le 28/02/2018)
  • Les Fiches du Cinéma
    Les Fiches du Cinéma
    2 étoiles
    "Ce premier long métrage, sensible et juste sur les ravages de la dépendance, perd en puissance du fait d’un traitement un peu trop classique de son sujet."
    A.Jo (article entier disponible sur le site internet des Fiches du Cinéma, publié le 28/02/2018)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    1 étoile
    "Les maladresses de ce premier long-métrage et le trop-plein de sentiments bienveillants n'occultent pas les performances des deux actrices: Zita Hanrot et Clémence Boisnard."
    La rédaction (article entier disponible sur le site internet du Figaro, publié le 28/02/2018)
Remonter