Les Heures Sombres

Les Heures Sombres

Un film de , avec .
Genres : Biopic, Historique, Drame - Durée : 2h05 mn
Sortie en salles le 03 Janvier 2018
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★

Critiques : Les Heures Sombres 1 étoile

  • Premiere
    Premiere
    4 étoiles
    "Si elles partagent un goût de l'atmosphère asphyxiante avec le récent Dunkerque, ces Heures Sombres s'offrent plutôt en négatif volubile au mutisme de Nolan : l'envers politique et intime de l'opéra pyrotechnique, avec, à la place des avions et des scènes d'action, de simples mots donc, qui, utilisés par l'orateur Churchill, se muent en un prodigieux arsenal."
    Eric Vernay (article entier disponible dans Premiere n°481, Janvier 2018, page 96)
  • aVoir-aLire
    aVoir-aLire
    4 étoiles
    "En glorifiant la politique, tout en dépeignant une figure charismatique qui est parvenue, grâce à son talent, à maintenir la guerre à distance de son pays bien-aimé, le film jette un point de vue nouveau, intimiste et instructif sur la vie d’une figure incontournable de l’histoire britannique et finalement du monde."
    Virginie Morisson (article entier disponible sur le site internet de aVoir-aLire, publié le 26/12/2017)
  • Ecran Large
    Ecran Large
    4 étoiles
    "Loin de l’image du roc de conviction et de persuasion souvent dépeint, il compose un patricien truculent, roublard et sensuel, perpétuellement en proie aux doutes. Et c’est toute la réussite du film que de parvenir à toujours sublimer le genre sclérosé dans lequel il s’inscrit, sans jamais étouffer les magnétiques propositions de son casting."
    Simon Riaux (article entier disponible sur le site internet d'Ecran Large, publié le 21/12/2017)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    3 étoiles
    "Le film, passionnant, est l'avers d'un événement dont le Discours d'un roi était le revers : même détermination, même précision historique, même appel aux armes. Avec l'humour de Churchill en plus…"
    François Forestier (article entier disponible sur le site internet du L’OBS, publié le 03/01/2018)
  • Libération
    Libération
    3 étoiles
    "Les Heures Sombres effectue constamment en lui-même ce va-et-vient : le passage du destin d’une vie à celui d’un peuple, donc du biopic au démopic."
    Luc Chessel (article entier disponible sur le site internet de Libération, publié le 02/01/2018)
  • 20 minutes
    20 minutes
    3 étoiles
    "Si Les Heures Sombres met en avant Winston Churchill (joué par Gary Oldman méconnaissable et bien placé dans la course aux Oscars), son épouse Clementine (incarnée par Kristin Scott Thomas) fascine tout autant que lui."
    Caroline Vié (article entier disponible sur le site internet de 20 minutes, publié le 02/01/2018)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    3 étoiles
    "Le réalisateur britannique Joe Wright glorifie les discours de Churchill, lyriques et persuasifs..."
    La Rédaction (article entier disponible sur le site internet du Figaro, publié le 03/01/2018)
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    2 étoiles
    "...un biopic honnête mais bien trop sage."
    Antoine Le Fur (article entier disponible dans Studio Ciné Live n°95, page 87)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    2 étoiles
    "Gary Oldman, méconnaissable, est stupéfiant."
    S.B. (article entier disponible sur le site internet du JDD, publié le 02/01/2018)
  • Le Monde
    Le Monde
    2 étoiles
    "Gary Goldman incarne l'homme d’État dans le film de Joe Wright, qui semble surtout conçu pour accumuler les trophées."
    Thomas Sotinel (article entier disponible sur le site internet du Monde, publié le 03/01/2018)
  • Télérama
    Télérama
    1 étoile
    "L’imitation, jusque dans les intonations et le phrasé, est parfaite. Mais à quoi bon ? Cette chronique interminable de l’accession au pouvoir du « vieux lion » en mai 1940 reproduit la vision bêtement patriotique et hagiographique de Churchill en sauveur de l’Empire britannique face au péril nazi."
    Samuel Douhaire (article entier disponible sur le site internet de Télérama, publié le 02/01/2018)
Remonter