Les Huit Salopards
Genre : Western - Durée : 2H47 mn
Sortie en salles le 06 Janvier 2016 - en VOD/DVD le 25 Mai 2016
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Critiques : Les Huit Salopards 1 étoile

  • Les Fiches du Cinéma
    Les Fiches du Cinéma
    3 étoiles
    " Tarantino, la cinquantaine “bluesy”, signe ici une sorte de film bilan, condensant ses motif, ses thèmes (et ses acteurs), au sein d'un dispositif nouant ensemble les deux extrémités de sa filmographie dans une forme épurée et – évidemment – totalement maîtrisée."
    N.M (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma, n°2086, page 12)
  • Trois Couleurs
    Trois Couleurs
    3 étoiles
    " Périple à travers les États-Unis, fusillades, clins d’œil au cinéma bis et autocitations : en plus d'une distribution alléchante, le nouveau Tarantino réunit les meilleurs ingrédients du cinéaste culte. "
    (article entier disponible dans Trois Couleurs n°137, page 80)
  • Libération
    Libération
    3 étoiles
    " Trois ans après «Django Unchained», Tarantino creuse son sillon à travers un film hommage, dans la pure veine de ses précédentes réalisations."
    Guillaume Tion (article entier disponible dans Libération du 05/01/2016)
  • Télérama (Pour)
    Télérama (Pour)
    3 étoiles
    " On est dans du Grand-Guignol organisé et assumé."
    Pierre Murat (article entier disponible dans Télérama du 06/01/2016)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    3 étoiles
    " Moins spectaculaire que "Django Unchained", plus réussi que "Inglorious Basterds", "les 8 Salopards" est à la fois un hommage aux westerns en lieu clos (type "Rio Bravo") et une ode à la haine."
    François Forestier (article entier disponible dans Le Nouvel Observateur du 06/01/2016)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    " œuvre à la fois bouffonne, méditative, rusée et extrêmement rigoureuse, et sans doute un des films les plus fascinants de Quentin Tarantino."
    Théo Ribeton (article entier disponible dans Les Inrocks du 04/01/2016)
  • Paris Match
    Paris Match
    3 étoiles
    " L'exercice de (grand) style s'accompagne d'un propos nihiliste sur l'Amérique de l'après-guerre de Sécession, qui n'enlève la couleur de la peau que devant une lettre d'Abraham Lincoln et règle tout par le sang et les larmes. "
    Yannick Vely (article entier disponible dans Paris Match du 06/01/2016)
  • Le Figaroscope
    Le Figaroscope
    2 étoiles
    " Tarantino s’amuse avec la caméra, dirige en virtuose les comédiens, offre des images magnifiques, mais pas indispensables. La seconde partie est plus vivante… parce que toutes les morts annoncées surviennent. Violentes et sanglantes, comme il se doit."
    Nathalie Simon (article entier disponible dans Le Figaroscope du 06/01/2016)
  • Le Point
    Le Point
    2 étoiles
    " Avec "Les Huit Salopards", le réalisateur nous livre un nouveau western, son film le plus violent et le plus politique."
    Phalène de la Valette et Thomas Mahler (article entier disponible dans Le Point du 06/01/2016)
  • Le Monde
    Le Monde
    1 étoile
    " Si l’on peut trouver une vertu aux 8 Salopards, c’est le secours que ce huitième long-métrage de Quentin Tarantino apporte en période de changement climatique."
    Thomas Sotinel (article entier disponible dans Le Monde du 05/01/2016)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    1 étoile
    " Le nouveau western du réalisateur de Pulp Fiction n'a aucune once d'humour ni de second degré, plombé par des dialogues interminables et vides. Même la B.O signée Ennio Morricone n'y fait rien."
    Eric Neuhoff (article entier disponible dans Le Figaro du 06/01/2016)
  • Métro
    Métro
    1 étoile
    " un cocktail peu détonnant qui s’étale sur les deux-tiers du labeur avant d’ouvrir un boulevard à une débauche complaisante et perverse, sur fond de suspense aussi peu éclatant qu’une mauvaise partie de Cluedo."
    Mehdi Omaïs (article entier disponible dans Métro du 06/01/2016)
  • Le Parisien
    Le Parisien
    1 étoile
    " C'est long, très long... D'autant que ce Tarantino n'a ni l'intensité dramatique d'un « Reservoir Dogs », ni l'inventivité et la folie d'un « Pulp Fiction ». Et pas une once d'humour."
    Hubert Lizé (article entier disponible dans Le Parisien du 06/01/2016)
  • Télérama (Contre)
    Télérama (Contre)
    1 étoile
    " Le film de Tarantino est un monument de boursouflure, où tout est agrandi et étiré, au-delà du pénible, jusqu'au ratiocinage."
    Louis Guichard (article entier disponible dans Télérama du 06/01/2016)
Remonter