Critiques : Margin Call

    en DVD le 02 Octobre 2012

Critiques : Margin Call 2 étoiles

  • Télérama
    Télérama
    4 étoiles
    " Ce thriller fait toute la lumière sur les réflexes cyniques des financiers. Effrayant. "
    Pierre Murat (article entier disponible dans Télérama n°3251, page 46)
  • Ouest France
    Ouest France
    3 étoiles
    " scénario d’une force et d’une rigueur implacables "
    (article entier disponible dans Ouest France du 2 mai 2012)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    3 étoiles
    " Ce premier film, qui raconte la crise financière de 2008 
à la façon d'un thriller, est signé par un jeune cinéaste au talent prometteur. "
    Olivier Delcroix (article entier disponible dans Le Figaro du 27/04/2012)
  • Studio CinéLive
    Studio CinéLive
    3 étoiles
    " Un film riche et analytique sur les requins de Wall Street. "
    V.T. (article entier disponible dans StudioCinélive n°37, page 36)
  • Le Point
    Le Point
    3 étoiles
    " Le film qui va vous faire aimer la crise. "
    Florence Colombani (article entier disponible dans Le Point n°2067, page 120-121)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    " Un cauchemar éveillé en open space (...). "
    M.C. (article entier disponible dans Première n°422, page 40.)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    3 étoiles
    " (…) J.C. Chandor orchestre de façon clinique un passionnant thriller financier quasiment en huis clos, et offre une plongée dans l'univers des requins de la finance. "
    Barbara Théate (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 29/04/2012)
  • 20 Minutes
    20 Minutes
    3 étoiles
    " Margin Call est un bijou d'écriture parvenant à rendre passionnants les coups bas d'une bande de traders de Wall Street."
    Caroline Vié (article entier disponible dans 20 Minutes du 2 mai2012)
  • Libération
    Libération
    3 étoiles
    " Cette histoire qui aurait pu faire un parfait brûlot anticapitaliste dresse au final un portrait tout en nuances de ce qui se passe lorsque l’on abandonne le marché à ses propres démons."
    C.AL. (article entier disponible dans Libération du 01/05/2012)
  • Télé 7 Jours
    Télé 7 Jours
    3 étoiles
    " Cette plongée cynique et passionnante dans le monde impitoyable de la finance impressionne autant qu'elle donne à réfléchir sur les dérives du capitalisme. "
    Philippe Ross (article entier disponible dans Télé7Jours n°2710, page 134)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    " [J.C. Chandor] signe surtout un film remarquablement écrit, interprété et mis en scène, un film intimiste sans gros budget ni pyrotechnie qui semble pourtant tenir le sort du monde entre ses mains. "
    Serge Kaganski (article entier disponible dans Les Inrocks n°857, page 70)
  • VSD
    VSD
    3 étoiles
    " Bluffant. "
    Bernard Achour (article entier disponible dans VSD n°1810, page 60)
  • L'Express
    L'Express
    3 étoiles
    " Le réalisateur décrypte les mécanismes économiques avec limpidité. "
    Eric Libiot (article entier disponible dans L'express n°3174, page 119)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " Sa mise en scène en a gardé une efficacité sobre et rythmée, dont l'impersonnalité cadre parfaitement avec cette apocalypse en open space et en costard, où tout est question de marge - de manoeuvre, d'erreur ou de réussite. "
    Aureliano Tonet (article entier disponible dans Monde du 02/05/2012)
  • Positif
    Positif
    3 étoiles
    " Réjouissante réussite, Margin Call ne met pas en scène la crise financière pour la dénoncer ou s'en indigner, mais pour la réduire à une inanité absrude qui n'appelle en nous qu'une sorte de ricanement. "
    Fabien Baumann (article entier disponible dans Positif n°615, page 40)
  • Les Fiches du Cinéma
    Les Fiches du Cinéma
    2 étoiles
    " Mise en scène minutieuse et (...) casting impeccable. "
    Julien Nève (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma n°2024, page 25 )
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    2 étoiles
    " (…) Margin Call, thriller bien mené en huis clos, montre l’horreur économique dans toute sa bassesse. "
    Lucie Calet (article entier disponible sur Le Nouvel Obs du 01/05/2012)