Critiques : Paradis perdu

Critiques : Paradis perdu 1 étoile

  • Libération
    Libération
    3 étoiles
    " ce premier long métrage (...) file droit et juste, ne vacille pas et ne s’atermoie jamais. "
    Olivier Seguret (article entier disponible dans Libération du 4 juillet 2012)
  • Télérama
    Télérama
    2 étoiles
    "Commencé sur le ton de la chronique réaliste, le film bascule alors dans un registre inattendu, plus fantasque, proche du conte (…)"
    Jacques Morice (article entier disponible dans Télérama n°3260, page 53)
  • Paris Match
    Paris Match
    2 étoiles
    " Dommage que ce film d'auteur à la photographie contrastée se termine d'une façon, disons, fumeuse... "
    Alain Spira (article entier disponible dans Paris Match n°3294, page 10)
  • Première
    Première
    2 étoiles
    " Le film parle joliment du renoncement, l'acte le plus difficile à accomplir au monde, mais souvent aussi le plus libérateur. "
    Christophe Narbonne (article entier disponible dans Première n°425, page 30)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    2 étoiles
    " Il y a une belle tendresse derrière ce drame campagnard, bien que la réalisatrice fasse tout pour la cacher. "
    Alain Riou (article entier disponible dans sur le site Le Nouvel Observateur)
  • Les fiches du cinéma
    Les fiches du cinéma
    2 étoiles
    " Reste le charme de ces séquences intimes et quotidiennes entre le père et sa fille, interprétés tous deux par des comédiens parfaits. "
    Benjamin Untereiner (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma n°2026, page 09 )
  • Le Monde
    Le Monde
    1 étoile
    " Faire voir, mais de loin : la facture pesante d'Eve Deboise s'offre à un scénario peu inventif pour faire un film sans rythme et sans grâce, rarement juste. "
    Noémie Luciani (article entier disponible dans Monde du 4 Juillet 2012)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    1 étoile
    " Paradis perdu est un premier film incertain, un peu scolaire, pourvu parfois de qualités graphiques manifestes. "
    Jean-Baptiste Morain