Seule sur la plage la nuit

Seule sur la plage la nuit

Un film de .
Genre : Drame - Durée : 1h41 mn
Sortie en salles le 10 Janvier 2018
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Critiques : Seule sur la plage la nuit 3 étoiles

  • Libération
    Libération
    4 étoiles
    " Ce nouveau film se présente comme l'un des plus beaux parmi la vingtaine réalisés par Hong San-soo à ce jour, et si le désarroi qui s'y épanche avec fureur demeure tamisé, c'est aussi l'un des plus évidemment bouleversants."
    Julien Gester (article entier disponible sur le site internet de Libération, publié le 09/01/2018)
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    3 étoiles
    "Un cocktail que le Coréen revisite à chaque fois avec une poésie et un humour irrésistibles."
    Thierry Cheze (article entier disponible dans Studio Ciné Live n°95, page 91)
  • Premiere
    Premiere
    3 étoiles
    "Seule sur la plage la nuit crée un certain vertige, seulement adouci par un versant onirique et une critique amusée des perfidies de l'industrie artistique, laquelle paraît condamnée à une répétition bêtement autosatisfaite des mêmes schémas."
    Damien Leblanc (article entier disponible dans Premiere n°481, Janvier 2018, page 108)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    3 étoiles
    " Le spleen a le beaux et doux visage de Kim Min-hee, amante du réalisateur coréen. Muse sublime et mise en abyme font bon ménage."
    La Rédaction (article entier disponible sur le site internet de Le Figaro, publié le 10/01/2018)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    "C'est ainsi que l'émotion se loge dans les recoins les plus inattendus des films d'Hong Sang-soo. Notamment dans ces quelques scènes gratuites, où Yeonghui s'abandonne tout entière à des "actes de grâce"."
    Mathieu Macheret (article entier disponible sur le site internet de Le Monde, publié le 10/01/2018)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    "Seule sur la plage la nuit est ainsi un autre de ces Vertigo movies, ou film brutalement scindé, comme Mulholland Drive, Tropical Maladry, Une Sale Histoire, ou plusieurs films précédents d'Hong Sang-soo, et comme ces derniers, il va droit au coeur de ce qui constitue le cinéma : qu'est-ce qui est réel, qu'est-ce qui est rêvé, et qu'est-ce que nous, spectateurs, voyons exactement ?"."
    Jacky Goldberg (article entier disponible sur le site internet de Le Monde, publié le 05/01/2018)
Remonter