Silence

Silence

Genres : Drame, Historique - Durée : 2H41 mn
Sortie en salles le 08 Février 2017 - en VOD/DVD le 15 Juin 2017
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

Critiques : Silence 2 étoiles

  • Première
    Première
    4 étoiles
     " Un chef d’œuvre qui pose plus de questions qu’il n’importe une vision.
    Gaël Golhen (article entier disponible dans Première n°475, page 100)
  • Télérama
    Télérama
    4 étoiles
    « Silence est l'apothéose d'un Scorsese hanté par la grâce, donnée à certains presque naturellement, mais que d'autres poursuivent à jamais et en vain. »
    Pierre Murat (article entier disponible dans le Télérama du 8 février 2017)
  • Le Monde
    Le Monde
    4 étoiles
    « [Un] film terrible et bouleversant. »
    Thomas Sotinel (article entier disponible dans Le Monde du 7 février 2017)
  • Positif
    Positif
    3 étoiles
    "Scorsese traite ici un bel et grand sujet, historique mais aussi, hélas, d'actualité."
    Jean-Loup Bourget (article entier disponible dans le Positif N°672, page 44)
  • Le Nouvel Obs
    Le Nouvel Obs
    3 étoiles
    "Dans un paysage cinématographique envahi par les super-héros et les clafoutis à dollars, Scorsese s’élève. On aime ou on n’aime pas, mais ce "Silence" s’envole comme une prière d’encens vers la voûte d’une cathédrale."
    François Forestier (article entier disponible dans Le Nouvel Observateur du 06/02/2017)
  • Les Inrockuptibles
    Les Inrockuptibles
    3 étoiles
    "D’abord laborieux, puis fin et complexe, ce film se termine en ode poignante et puissante à la liberté de l’esprit."
    Serge Kaganski (article entier disponible dans Les Inrockuptibles du 8 février 2017)
  • Studio CinéLive
    Studio CinéLive
    2 étoiles
     " Pour ceux qui sont prêts pour un long chemin de croix, Silence reste un périple tout sauf dénué d’intérêt. "
    So.B. (article entier disponible dans Studio Ciné Live n°86, page 99)
  • Libération
    Libération
    2 étoiles
    "personnages (…) sans nuances. (…) simplisme d’un film où ne peuvent coexister que des contraires."
    Marcos Uzal (article entier disponible dans Libération du 06/02/2017)
Remonter