Critiques : Summer time

Critiques : Summer time 2 étoiles

  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    3 étoiles
    " C'est aussi cette authenticité brute, avec la finesse du scénario, qui confère sa justesse à cette délicate chronique de la désillusion ordinaire. "
    Sandra Benedetti (article entier disponible dans StudioCinélive n°39, page 34)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    " C'est un premier film étonnant — la surprise de ce début d'été —, tourné pour quelques dollars, visiblement réunis par des potes enthousiastes."
    Pierre Murat (article entier disponible dans Télérama n°3260, page 50)
  • Positif
    Positif
    3 étoiles
    " Au final, un premier film atypique et la révélation d'un cinéaste direct et prometteur. "
    O.D.B. (article entier disponible dans Positif n°617-618, page 143)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    " Le film évite les clichés dramatiques en se maintenant à la frange du documentaire, ce qui lui donne toute son ampleur. "
    Vincent Ostria
  • Le Monde
    Le Monde
    2 étoiles
    " Une chronique a priori banale, qui réussit à plonger au coeur de la réalité mais aussi des mythes américains. "
    Jean-François Rauger (article entier disponible dans Monde du 4 Juillet 2012)
  • VSD
    VSD
    2 étoiles
    " L'amour inconsidéré du cinéastes pour ses personnages sauve de la banalité cette chronique. "
    O.B. (article entier disponible dans VSD n°1819, page 54)
  • Première
    Première
    2 étoiles
    " Cette chronique adolescente sort du lot grâce à une compassion jamais factice pour des personnages brillamment interprétés. "
    Philippe Jambet (article entier disponible dans Première n°425, page 31)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    2 étoiles
    " Une resucée de Terrence Malick en mode mini-pouces. "
    Guillaume Loison (article entier disponible dans sur le site Le Nouvel Observateur)
  • Les fiches du cinéma
    Les fiches du cinéma
    2 étoiles
    " Gordon filme la moiteur du sud des États-Unis avec intensité, ne lâche jamais son personnage principal pour en faire une figure exemplaire du courage et de l'abnégation. "
    David Nathanson (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma n°2026, page 11 )