Critiques : Total Recall - Mémoires programmées

    en DVD le 21 Décembre 2012

Critiques : Total Recall - Mémoires programmées 1 étoile

  • Le Parisien
    Le Parisien
    3 étoiles
    " un film efficace, bourré de séquences spectaculaires et d’effets spéciaux. "
    A.G. (article entier disponible dans Le Parisien du 15 août 2012)
  • Le journal du dimanche
    Le journal du dimanche
    2 étoiles
    " Le film, sans âme, ne réussit jamais à nous embarquer. Dommage. "
    B.T. (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 13 août 2012)
  • Le Monde
    Le Monde
    2 étoiles
    " Les autres se lasseront rapidement des effets de manche du réalisateur de Die Hard 4, qui, à la réflexion sur le devenir chimérique de nos sociétés, préfère de toute évidence la baston. "
    Aureliano Tonet (article entier disponible dans Monde du 15 août 2012)
  • L'Express
    L'Express
    2 étoiles
    " Une série B de science-fiction gonflée en blockbuster, pas désagréable à regarder, bien emballée, mais devant laquelle il ne faut pas être duper. "
    Eric Libiot (article entier disponible dans L'express Style n°3189, page 70)
  • Le figaro
    Le figaro
    1 étoile
    " Incompréhensible, ennuyeux, le film repose sur la piètre prestation de Colin Farrell qui n’arrive pas à la cheville de celle d’Arnold Schwarzenegger. "
    Eric Neuhoff (article entier disponible dans Le Figaroscope du 15 août 2012)
  • Les fiches du cinéma
    Les fiches du cinéma
    1 étoile
    " Len Wiseman signe un actioner musclé et soigné, mais dépourvu d'âme. "
    Mi. G. (article entier disponible dans Les Fiches du Cinéma n°2029, page 8 )
  • télé 7 jours
    télé 7 jours
    1 étoile
    " Seul Colin Farrell donne un soupçon d'âme à ce film qui, comme son héros, est dénué d'identité. "
    Uriell Ceillier (article entier disponible dans Télé7Jours n°2727, page 30)
  • Positif
    Positif
    1 étoile
    " Les techniques de reconnaissance sont piquées à Minority Report, les policiers humanoïdes à Star Wars: l'Attaque des clones, l'efficace séquence des ascenseurs à Cube, et la meilleure scène du film, celle où le héros doit décider s'il poursuit sa vie ou s'il accepte de croire qu'elle est fantasmée, est un décalque exact de l'original."
    G.V (article entier disponible dans Positif n°620, page 60)