Critiques : Une vie meilleure

    en DVD le 09 Mai 2012

Critiques : Une vie meilleure 1 étoile

  • VSD
    VSD
    4 étoiles
    " Il fallait l'implication, trop souvent sous-employée de Guillaume Canet, pour le faire exister avec autant de nuances. A la manière d'un Sean Penn miraculeusement débarrassé de ses tic, il impose une intensité propre à soulever les vivats, qu'on réserve d'habitude soit aux révélations, soit aux résurrections. "
    B.A. (article entier disponible dans VSD n°1793, page 62)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    4 étoiles
    " On est heureux de retrouver Cédric Kahn dans sa meilleure vis, celle d'un cinéma âpre, vif, mat, pieds dans le réel et tête dans la fiction, qui fit de lui un héritier possible de Maurice Pialat. "
    Serge Kaganski (article entier disponible dans Les Inrocks n°840, page 54)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " De séquence en séquence, on observe avec intérêt, passion parfois, la métamorphose du jeune homme arrogant qui bientôt ne peut plus compter que sur son intégrité pour lutter contre l'adversité. "
    Thomas Sotinel (article entier disponible dans Le Monde du 04/01/2012)
  • Le Parisien
    Le Parisien
    3 étoiles
    " Une vie meilleure est un film qui cueille à plusieurs reprises au plexus mais qui ne lâche rien de l’espoir de rebondir. Il est servi par un trio d’acteurs — avec le petit garçon — vraiment exceptionnels. "
    P.V. (article entier disponible dans Le Parisien du 04/01/2012)
  • 20 Minutes
    20 Minutes
    3 étoiles
    " (...) Cédric Kahn évite tout misérabilisme pour décrire la descente aux enfers et la lente renaissance d'un couple endetté (...). "
    Caroline Vié (article entier disponible dans 20 Minutes du 04/01/2012)
  • Studio CinéLive
    Studio CinéLive
    3 étoiles
    " Cédric Kahn contourne tous les écueils et les clichés du drame pour proposer une histoire à échelle humaine qui touche tant elle est amenée avec justesse . "
    C.S. (article entier disponible dans Studio CinéLive n°33, page 32)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    " C’est un film factuel, sans fioritures dramatiques, qui ne peut que nous interpeller. "
    C.N. (article entier disponible dans Première n°418/419, page 57.)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    3 étoiles
    " (...) Guillaume Canet, butté et volontaire, trouve l'un de ses plus beaux rôles (...). Un film puissant et rageur . "
    J.-P.L. (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 02/01/2012)
  • Ouest France
    Ouest France
    3 étoiles
    " Belle histoire de solidarité, de confiance, de vitalité, portée par un couple épatant de sensibilité et de vigueur. "
    (article entier disponible dans Ouest France du 04/01/2012)
  • Metro
    Metro
    3 étoiles
    " Porté par un Guillaume Canet habité, ce drame social interpelle les consciences et nous touche en plein cœur. Une réussite. "
    Mehdi Omaïs (article entier disponible dans Metro du 04/01/2012)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    " Le film évite un bon nombre d'écueils. Grâce à son soucis de réalisme documentaire (...) Grâce à sa direction d'acteurs aussi : Guillaume Canet est plus convaincant en tête brûlée. "
    Jacques Morice (article entier disponible dans Télérama n°3234, page 50)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    3 étoiles
    " Cédric Kahn a retrouvé ses repères. La mise en place des personnages et des situations de son nouveau film est magistrale, la mise à nu des mécanismes du piège qui se referme sur Yann (Guillaume Canet, parfait) passionnante et saisissante la description du squat dans lequel échoue un moment ce gosse plumé comme un perdreau. "
    Pascal Mérigeau (article entier disponible dans Le Nouvel Observateur n°2461, page 106)
  • Positif
    Positif
    3 étoiles
    "La logique du surendettement imprime au récit sa courbe (descendante), et aux personnages un destin qu'ils refusent. La spirale sera donc trouées d'échappées ou de stases romanesques."
    Elise Domenach (article entier disponible dans Positif n°611, page 40)
  • Elle
    Elle
    2 étoiles
    " Parmi les qualités du film : l'interprétation de Guillaume Canet et son affrontement au mélo. "
    Anne Diatkine (article entier disponible dans Elle n°3444, page 56)
  • Libération
    Libération
    2 étoiles
    " Si ce n’était pas un film de Cédric Kahn, si l’on n’avait pas tant aimé L'ennui et Roberto Succo il y a dix ans, on fuirait dès la première minute. On a raison de rester. "
    Eric Loret (article entier disponible dans Libération du 04/01/2012)

  • Télé7Jours
    Télé7Jours
    2 étoiles
    " Cédric Kahn filme là une histoire qu'on est pas près d'oublier. "
    Viviane Pescheux (article entier disponible dans Télé7Jours n°2693, page 142)
  • L'express
    L'express
    2 étoiles
    " (...) Cédric Kahn a retrouvé son style, celui d'un cinéaste toujours à bonne distance de son sujet, à la fois empathique et réaliste, les pieds sur le bitume et la tête dans le romanesque. "
    Eric Libiot (article entier disponible dans L'express Mag n°3157, page 100)
  • TéléCinéObs
    TéléCinéObs
    2 étoiles
    " (...) Cédric Kahn offre à Guillaume Canet l'occasion de nous rappeler quel acteur inspiré il peut être et signe un film factuel, pointilliste, d'une brûlante actualité, qui exhale l'air vicié du temps dans un souffle d'amour et de (sur)vie. "
    N.S. (article entier disponible dans TéléCinéObs n°2461, page 31)

  • Figaroscope
    Figaroscope
    1 étoile
    " On finit par bâiller face à ces personnages qui ne font pas rêver. On a les mêmes au JT de 20 heures ou dans les émissions de télé-réalité. Pour Une vie meilleure, on aurait aimé un film moins pire. "
    Jean-Luc Wachthausen (article entier disponible dans Figaroscope du 04/01/2012)
  • Télérama
    Télérama
    1 étoile
    " (...) Guillaume Canet qui ne fait que du Guillaume Canet : de la costumière au réalisateur, personne n'a eu d'idée pour donner au personnage une façon d'être bien à lui, une personnalité. D'où un film extrêment impersonnel, dont on cherche en vain l'intérêt. "
    Frédéric Strauss (article entier disponible dans Télérama n°3234, page 50)