Winter Brothers
Genre : Drame - Durée : 1h34 mn
Sortie en salles le 21 Février 2018
Presse
Spectateurs

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

Critiques : Winter Brothers 2 étoiles

  • aVoir-aLire
    aVoir-aLire
    3 étoiles
    "Véritable expérience sensorielle et picturale, le premier film du plasticien Hlynur Palmason n’est pas qu’une performance formaliste puisqu’il parvient également à rendre touchant un drame intime."
    Julien Dugois (article entier disponible sur le site internet d'aVoir-aLire, publié le 09/02/2018)
  • Les Fiches du Cinéma
    Les Fiches du Cinéma
    3 étoiles
    "(...) Winter Brothers nous impressionne au sens plein du terme ; il ne s’agit pas d’un film qui, par la virtuosité de sa forme, cherche à éblouir pour nous dissimuler la modicité du fond : l’une et l’autre s’unissent pour composer un tout indéniablement hypnotique."
    V.V (article entier disponible sur le site internet des Fiches du Cinéma, publié le 21/02/2018)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    3 étoiles
    "Surprenante de bout en bout, cette comédie accroche par ses ruptures inopinées et son esthétique affirmée et inventive. Le tout semé de scènes soulignant l’étrange mixture caractérielle d’un héros, misérable en manque d’amour mais magistral sous l’emprise de ses pulsions violentes (...)"
    Al.C (article entier disponible sur le site internet du Journal du Dimanche, publié le 20/02/2018)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    2 étoiles
    "Utilisant une palette de tons gris sur fond de bruits de chantier, ce film est réaliste sur le fond et abstrait dans sa composition. Une curiosité dans le genre."
    La rédaction (article entier disponible sur le site internet du Figaro, publié le 21/02/2018)
  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    2 étoiles
    "On ne comprend pas toujours ce qui se passe (c'est le point faible) (...) mais une chose est certaine : Hlynur Palmason, plasticien islandais, a le don de fabriquer des images sublimes, qui suggèrent une autre histoire derrière l'histoire. C'est fascinant par à-coups."
    François Forestier (article entier disponible sur le site internet du Nouvel Observateur, publié le 21/02/2018)
Remonter