CommeAuCinema

Bat-méchants pour Batman au ciné...

Défiler à droite
Défiler à gauche

Le Joker, un atout majeur

Difficile de faire un dossier sur les très MÉCHANTS de Batman sans parler de son ennemi juré, de son double maléfique... Le Joker. Non, pas la marque de jus d'orange (même si ça s'écrit pareil), ni le fou du roi (quoi que). Rien à voir non plus avec le 50/50 pour celui qui veut gagner des millions.

Non, je veux bien sûr parler de celui qui remporte l'Oscar du meilleur sourire depuis presque 70 ans, au grand désespoir de Julia Roberts et autre Angelina Jolie. Mais avant de faire la joie de tous les maquilleurs de Gotham, LE Joker était un criminel comme les autres si l'on peut dire. Son identité reste un mystère - comme il n'est sans doute pas tout seul dans sa tête, rien d'étonnant à ce que les versions diffèrent selon les époques. Dans le comic de 1940, c'est un chômeur bientôt papa qui cherche de l'argent pour faire vivre sa future famille... Pas de bol, la femme meurt électrocutée par un chauffe-biberon (vraiment pas de bol), et notre bonhomme se retrouve dans un coup tordu. Dans une autre version, que l'on voit notamment dans le Batman de Tim Burton, il s'appelle Jack Napier, a tué les parents de Bruce Wayne (pas bien !), et se retrouve piégé par l'amant de sa femme dans une usine de produits chimiques. Dans les deux cas, il est poursuivi par notre chauve-souris préférée et glisse dans une cuve d'acide... Il en ressort les cheveux verts, un bout du visage et une case en moins... Mais ça le fait rire et il le montre. Dites bonjour au Joker !

Vos commentaires

 

    Les Dossiers

    Newsletter

    Abonnez-vous gratuitement: