Dans Paris
Presse
Spectateurs

DVD

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
4/53/53/54/54/5

Test DVD

0 étoile

Il nous aura fallu attendre quasiment un an pour qu’apparaisse enfin dans les bacs le très beau film de Dans Paris. Décidément, Honoré n’en finit plus de nous séduire… Le festival de Cannes continue aussi de lui faire les yeux doux. En effet, après avoir été sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs avec Dans Paris, il s’est retrouvé cette année en compétition officielle avec son sublime Les Chansons D'Amour.

C’est un réel bonheur de retrouver le duo /Louis Garrel (acteurs fétiches du réalisateur) dans la capitale… Après avoir attendu tout ce temps entre la sortie en salles et celle en dvd, on pensait que l’éditeur allait mettre le paquet… On découvre finalement (seulement) une interview, un micro reportage, une scène coupée, la bande-annonce et les deux teasers.
Les suppléments ne sont pas définis par la quantité mais assurément par la qualité. Dans l’entretien, se montre incroyablement captivant. On apprend ainsi plusieurs choses telles que l’univers de l’écrivain américain Salinger a été une source d’inspiration pour le cinéaste. Les anecdotes fusent… Honoré donne la part belle aux acteurs, en évoquant les doutes de à accepter le rôle par peur d’antipathie aux yeux du public. Il explique également son choix de prendre et pour interpréter les parents.
La musique a une place très importante dans le film… On a la chance de revoir la scène culte de chantant du Kim Wilde ! Le metteur en scène énonce le challenge lancé à Alex Beaupain son compositeur attitré de faire une bande-son jazzy alors que son domaine est plus pop rock. C’est assez sympa de connaître tout ça !
Le second reportage « Rendez-vous with Louis » nous laisse un peu sur notre faim… On y voit un , plus charmant que jamais, sympa, rigolo et tout et tout… Mais, malheureusement, on aurait aimé qu’il nous parle du film, de son rôle, de ses rapports avec etc… On se contentera de papotages avec un groupe de touristes. La scène coupée, quant à elle, a vraiment un réel intérêt, au point de franchement se demander pourquoi elle a été coupée.

On souhaite au film une belle « carrière » dans son format dvd… Histoire de contrer une sortie en salles bien trop discrète. Ce n’est pas si souvent qu’on a la chance de voir du si bon cinéma… Français qui plus est.
Fanny Cairon
Remonter